Kinshasa - RD Congo
Six ans après l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’éducation, nous jetons un regard sur les résultats obtenus
 
 

EPSP : Le PEQPESU propose un nouveau modèle de gestion des établissements techniques et professionnels

Cette réforme s’inscrit dans le cadre du Projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaires et universitaires (PEQPESU), financé par la Banque mondiale et le gouvernement congolais de à hauteur 200 millions de dollars (130 USD crédit, 70 USD don). Ce projet du ministère de l’enseignement primaire PEQPESU s’étale sur six ans (2016-2021).

Compétences et qualités requises des gestionnaires des établissements de formation technique et professionnelle et de leurs partenaires de mise en œuvre. C’est autour de ces deux points que s’est tenue, mardi 31 octobre à Kinshasa, un atelier sur le nouveau modèle de gestion des établissements techniques et professionnels voulu dans le cadre du Projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaires et universitaires (PEQPESU).

Convoquée sous l’autorité du chef de la direction technique du projet, dans son volet technique et professionnel, Jean-Claude Ikwa, cette table ronde a été animée par M. Abdoul Achraf, expert de la Banque mondiale qui s’est exprimé devant les représentants des établissements techniques et professionnels, du ministère de l’EPSP, de la Fédération des entreprises du Congo et autres acteurs nationaux et internationaux impliqués dans cette réforme.

L’objectif poursuivi dans le cadre de ce projet est, entre autres, de « renforcer la pertinence de l’enseignement technique et professionnel dans les secteurs prioritaires des niveaux d’enseignement secondaire et universitaire ».

Le nouveau modèle de gestion vient « rétablir comment les établissements techniques et professionnels devraient être désormais géré en RDC », précise Abdoul Achraf.

Parmi les pistes de solution, cette réforme plaide pour un partenariat public-privé. Ce partenariat devrait être signé le 15 novembre 2017. Des entreprises seront appelées à s’impliquer dans la formation technique et professionnelle.

Il sera aussi question d’établir un cadre de gestion financière de ces établissements techniques et professionnels. Mais aussi, du développement d’un cadre national de certification et de qualification et de l’organisation des formations. Sans négliger le renforcement des compétences sur les nouvelles approches pédagogiques.

Pour un premier temps, 18 établissements sont retenus dans les 12 provinces pour le programme pilote. Ce nouveau modèle devrait être adopté d’ici janvier 2018.

SGC

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires