Kinshasa - RD Congo
Six ans après l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’éducation, nous jetons un regard sur les résultats obtenus
 
 

DERNIERE REVUE CONJOINTE DU PIE : LE CONSTAT D’UN BILAN POSITIF

IMG 20170309 WA0004

Du 22 au 24 février de l’année en cours, s’est tenu au Kimpinsky Fleuve Congo Hôtel, la dernière Revue conjointe du Plan Intérimaire de l’Éducation. Ce fût une occasion pour les différents acteurs du système éducatif congolais ainsi que les partenaires techniques et financiers d’évaluer la mise en œuvre du PIE durant les trois années d’exécution.

Placées sous le haut patronage du Chef de l’Etat, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, ces assises ont permis de dresser le bilan du Plan Intérimaire de l’Education dans ces différents axes prioritaires que sont : « Accroître l’accès, Améliorer la qualité des apprentissages et le Renforcement de la gouvernance du système ». Plusieurs participants venus de Washington, du Tchad et du Madagascar ont exploré, ensemble avec les acteurs nationaux venus de toutes les provinces du pays, les progrès enregistrés dans le Sous-secteur de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel.

Pendant trois jours, ils ont fait le point sur les actions menées, les réformes engagées, les résultats obtenus et envisagés des nouvelles perspectives pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement en RDC. Cette troisième et dernière Revue conjointe du PIE a permis le passage à la Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation – (SSEF 2016-2025). D’où, le thème : « Du Plan Intérimaire de l’Education à la Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation : un engagement continu et élargi pour l’amélioration de la qualité de l’éducation ».

IMG 20170309 WA0005

Pour la représentante du Partenariat Mondial pour l’Education-PME, madame Tahinahorinoro RAZAFINDROMORY, les efforts fournis par la RDC dans le domaine de l’éducation, en ce qui concerne principalement les réformes et l’augmentation du budget de l’éducation, sont à saluer.

Pour sa part, le Ministre de l’EPSP, Son Excellence Gaston MUSEMENA BONGALA, cette Revue conjointe du PIE revêt un caractère particulier. Elle marque la fin d’un programme et constitue une étape importante d’un processus commun de trois ans, c’est-à-dire, de 2013 à 2016. Le PIE a également constitué la colonne vertébrale de l’action du ministère pour permettre aux millions de jeunes filles et garçons de la RDC d’accéder à une école de qualité et d’assurer l’émergence du pays à l’horizon  2030, tel que le précise la vision du Président de la République.

Point par point, les participants ont analysé les forces et faiblesses du PIE et ont formulé des recommandations pour une amélioration de l’action dans le Sous-secteur dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie sectorielle.

Elysée UTWAY BONTOULA

MESP ASBL: ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DE RECADRAGE

AG MESP

Une assemblée générale extraordinaire de la Mutuelle de santé des Enseignants du Ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (MESP) a été organisée, le samedi 28 janvier 2017 à l'hôtel Venus dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Objectif : échanger sur les défis majeurs de la survie de la MESP en vue d’une meilleure prise en charge médicale d'environs 500.000 familles des enseignants éparpillés sur l'ensemble du territoire national.

Dans son allocution, le Président du Conseil d'Administration de la MESP, Monsieur Guy MAFUTA, a annoncé qu’après les villes de Kinshasa, Lubumbashi, Kipushi et Mbandaka, le début du déploiement de la mutuelle dans les celles de Kisangani et Tshikapa par les constructions des sièges respectifs et le lancement des études de faisabilité pour la sélection des potentiels formations médicales partenaires.

Il a, par ailleurs, fait savoir que la MESP est créée dans un contexte de stabilité du cadre macro-économique raison pour laquelle, elle s'est développée et a fait des projections dans un état de sérénité. "Comme vous le savez, la subvention de l'Etat et les cotisations des enseignants, qui constituent les ressources de notre mutuelle, sont perçues en francs congolais, mais les services que la MESP achète sont indexés au dollar américain", a-t-il indiqué. Les dernières perturbations du cadre macro-économique, matérialisées par la dépréciation du franc congolais vis-a -vis du dollar américain, n'a pas épargné la MESP, moins encore ses partenaires. "En substance, la mutuelle des Enseignants de l'EPSP a perdu 40% de son pouvoir d'achat", a-t-il déclaré.

Vu les enjeux, il s'avère indispensable de prendre de mesures courageuses au niveau interne notamment par la réduction sinon la suppression de toutes les charges non essentielles sans entamer la qualité des soins. Il est également question du déploiement de la mutuelle, qui devra être mise en veilleuse, y compris les investissements et les formations professionnelles. Les dépenses de régimes doivent être recadrée par la limitation, sinon la précision du paquet des soins ; d'examiner les voies et moyens pour accroître les ressources, lui donner les vrais moyens de sa politique par des mécanismes et procédés innovants.

Cette Assemblée Générale extraordinaire a permit à ses membres d’opter pour les campagnes préventives des maladies, comme un atout pour assurer la pérennité de la MESP. Aussi, elle a servi de cadre de réflexion pour des résolutions pouvant permettre d'apporter les correctifs nécessaires pour un avenir meilleur.

James IYOLO

INSTALLATION DU SPACE ET LANCEMENT DU PEQPESU

PS1

Ce mardi 14 février 2017, a eu lieu la cérémonie d’installation du Secrétariat Permanent d’Appui et de Coordination du Secteur de l’Education (SPACE) et du lancement du Projet d’Education pour la Qualité et la Pertinence des Enseignements aux niveaux Secondaire et Universitaire (PEQPESU) à l’Hôtel BEATRICE, dans la commune de la Gombe à 8heures 30 minutes.

Dans son mot d’ouverture, Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire a rappelé la vision du Gouvernement concernant le Secteur de l’Education qui est celle de la construction d’un système éducatif inclusif et de qualité, contribuant efficacement au développement national, à la promotion de la paix et d’une citoyenneté démocratique active. De cette vision découlent trois grands axes stratégiques pour la construction de notre système éducatif à l’horizon 2025 à savoir : promouvoir un système éducatif plus équitable, au service de la croissance et de l’emploi ; créer les conditions d’un système éducatif de qualité ainsi qu’instaurer une gouvernance transparente et efficace.

PS2

Son Excellence Gaston MUSEMENA, Ministre de l’EPSP, a profité de cette occasion pour féliciter et remercier l’équipe du SPACE pour avoir non seulement coordonné l’élaboration de la SSEF dans une démarche consensuelle, mais aussi coordonné la mise en œuvre de cette stratégie avec l’appui de nos Partenaires Techniques et Financiers qu’il a également remercier.

Il sied de signaler que le SPACE est une structure technique interministérielle pour le transfert des compétences professionnelles et le renforcement des capacités institutionnelles du secteur de l’éducation. C’est une initiative concertée du Gouvernement et de ses partenaires techniques et financiers pour une coordination sectorielle efficace dans la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des réformes stratégiques et des politiques de développement du système éducatif congolais. En effet, 4 ministères y sont impliqués. Il s’agit de : l’Enseignement Primaire Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, l’Enseignement Supérieur et Universitaire, l’Enseignement Technique et Professionnel et le Ministère des Affaires Sociales.

PS3

Concernant le PEQPESU qui est un projet qui concrétise la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation (2016-2025), le Ministre de l’ESU a déclaré que cedit projet est le premier projet sectoriel d’envergure de l’éducation qui a été ingénieusement conçu pour offrir d’une part, une action cohérente entre l’enseignement secondaire général, l’enseignement secondaire technique, la formation professionnelle ; l’enseignement et les apprentissages des sciences et des mathématiques et la pertinence de l’enseignement technique et la formation professionnelle d’autre part.

Ainsi, sous l’égide des Secrétaires Généraux des différents Ministères, des équipes de mise en œuvre, ont été installé et présenté le SPACE et le PEQPESU.

Gaëlle BASUBI

ATELIER D’APPROPRIATION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE SCOLARISATION DES FILLES PAR LES ACTEURS PROVINCIAUX DE L’EQUATEUR

SCOFI 1

Contribuer à l’amélioration de la scolarisation des filles et à leur achèvement du cycle primaire est l’objectif global de l’atelier de renforcement des capacités des acteurs du système éducatif de l’Equateur ouvert ce mardi 31 janvier 2017, à Mbandaka.

La cérémonie d’ouverture a commencé par le mot de bienvenu du Directeur Provincial de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel. Celui-ci a souhaité aux participants de suivre dans la quiétude les matières qui seront traitées lors des travaux afin de se l’approprier pour une internalisation réussi de la stratégie de scolarisation des filles à l’Equateur. La Directrice chef de service de l’Education à la Vie Familiale de l’EPSP, Christine NEPANEPA a quant à elle, présenté les termes de référence de l’atelier qui part du constat du Gouvernement selon lequel, les filles sont moins scolarisées que les garçons. C’est ainsi qu’une stratégie a été élaborée pour offrir aux filles les mêmes chances que les garçons en les encourageant d’aller à l’école.

SCOFI 2

Cette première journée a été caractérisée dans l’avant midi par la présentation successive de quatre exposés alternés par un jeu des questions-réponses. La première intervenante a brossé succinctement sur la présentation de la stratégie nationale de promotion de la scolarisation des filles en RDC. Son exposé était repartit en trois chapitre suivant : « les fondements de la scofi, l’état de lieu ainsi que les orientations et les objectifs de la stratégie de promotion de scolarisation des filles. Le deuxième exposé a présenté la feuille de route dans le cadre de l’opérationnalisation de la stratégie et du canevas d’un plan d’action. La problématique de la scolarisation de la jeune fille en RDC, le droit à l’éducation est la troisième intervention. Il était question pour l’intervenante de présenter les textes juridiques nationaux et internationaux en rapport avec la protection de l’enfant. Cette séance fut clôturée par le témoignage d’une femme leader de la contrée dont l’expérience a édifié les participants.

SCOFI 3

Une seule intervention dans l’après midi, celle sur le plan de communication de la stratégie de scolarisation des filles, présentée par Nono WAHEMA, coordonnateur de la Cellule de Gestion de Communication du Ministère. Pour l’exposant, il faille qu’au-delà du plan de communication national, la province de l’Equateur définisse sur base des réalités locale les objectifs, les supports, les cibles, le budget et un plan opérationnel de communication pour vulgariser la stratégie et arriver à un changement de comportement à l’égard de la fille dans la province.

Notons que le centre de formation des cadres de l’EPSP abrite cet atelier de trois jours qui se clôture le jeudi 2 février 2017. Cet atelier sera soutenu par une campagne de communication de masse en collaboration avec des leaders d’opinion nationaux et locaux dans la cité périphérique de Wenji cecli à 20 Km de la ville de Mbandaka, le vendredi 3 février 2017.

James IYOLO

ECHANGE DES VŒUX ENTRE LE MINISTRE DE L'EPSP ET LA FAMILLE EDUCATIONNELLE

20170204 105633 copie

Différents membres de la famille éducationnelle de la République Démocratique du Congo et le Ministre de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, Son Excellence Gaston MUSEMENA BONGALA, se sont réunis pour échanger des vœux à l’occasion de la nouvelle année 2017. Cette cérémonie d'échange des vœux a eu lieu ce samedi 04 février au complexe sportif Shark Club, dans la commune de la Gombe. L'objectif étant de faire le bilan de l'année 2016, planifier l'année en cours en vue d'une meilleure réforme du système éducatif Rd congolais.

Le Ministre MUSEMENA n’a pas hésité à reconnaitre ce geste, celui d’organiser cette rencontre avec la quasi-totalité des services du ministère, mais aussi à relever la pertinence du message des uns et des autres pour la bonne cause celle de l’amélioration de la qualité de l’éducation, vision chère au président de la République Joseph KABILA KABANGE. Il a non seulement remercié le travail abattu par son prédécesseur Maker MWANGU FAMBA, mais a également qualifié ce sous-secteur de chantier vaste et gigantesque, qu’il promet de poursuivre sans relâche, à savoir ; la réforme du système éducatif sur base d’une stratégie de reconstruction et du développement, appuyé par le Plan Intérimaire de l’Education (PIE). " les projets en chantiers à l’EPSP étant importants et urgent, à savoir la stratégie sectorielle de l’Education et de la Formation (2016-2025) et son plan de mise en œuvre sont incontournables, ne doivent souffrir d’aucune négligence ni d’abandons", a-t-il insisté.

Pour y parvenir, le ministre de l'EPSP compte sur les personnels des services centraux et provinciaux, en s’acquittant de leurs tâches avec conscience et dévouement. De manière équitable, chacun doit jouer sa partition ; les partenaires éducatifs, les gestionnaires des écoles, les chefs des établissements scolaires, les inspecteurs scolaires, les conseillers d’enseignements et les enseignants, tous véritables opérateurs pédagogiques au premier plan. C’est à ce prix que les élèves pourront devenir responsables et compétents pour construire et servir la patrie.

Pour ce qui est des parents, Son Excellence Gaston MUSEMENA n’a recommandé que le sens de la responsabilité, en assurant correctement leur devoir et obligation, de suivre avec minutie, la formation de leurs enfants et d’exiger qu’elle soit de qualité. Aux partenaires techniques et financiers, le nouveau locataire de l’EPSP les a remerciés de tous les efforts et promet son soutien quant à la recherche de l’amélioration de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel de qualité.

20170204 111451 copie

Pour le Secrétaire Général à l'EPSP, Monsieur LUFUNISABO BUNDOKI, la journée du 04 février consacrée à l’accueil du nouveau ministre Gaston MUSEMENA restera gravée dans l’histoire de la famille éducationnelle congolaise, parce que le Président de la République a fait un choix judicieux à la tête de l’EPSP, mais aussi une occasion pour les personnels et cadres du ministère d’échanger les vœux avec l’autorité. Il a aussi rassuré de la disponibilité de son administration à travailler sous le nouveau leadership qui serait imprimé par le ministre MUSEMENA.

Il convient de noter que ladite cérémonie s'est déroulée en présence de madame la Ministre provinciale de l’EPSP, de l’inspecteur général de l’EPSP, des parents, des enseignants, des élèves ainsi que des agents et cadres du ministère de l’EPSP.

Guy Blaise KITIKI

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires