Kinshasa - RD Congo
Six ans après l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’éducation, nous jetons un regard sur les résultats obtenus
 
 

SECOPE : GESTIONNAIRE INCONTOURNABLE DU CORPS ENSEIGNANT EN RDC

Le Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants SECOPE est une structure technique de l'administration centrale du ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, dont les missions principales sont la maitrise des effectifs des enseignants et des établissements publics de l'enseignement primaire secondaire et professionnel et la maitrise des masses salariales. Créé depuis le 24 septembre 1985, il a été mis en place pour renforcer d'une gouvernance transparente et efficace du système éducatif en République Démocratique du Congo.

Le SECOPE s’ emploie dans son volet contrôle, à récencé les statistiques exacts du personnel enseignant et des établissements publics d'enseignement maternel, primaire, secondaire et professionnel en vue de la maitrise des effectifs et de leur prise en charge par le Trésor public. C’est par le contrôle physique de manière permanente et systématique des agents et établissements de l'EPSP conformément aux normes que le SECOPE s’imprègne de la situation une fois sur terrain, et enfin assure l'exécution de la paie des enseignants sur l’ensembles du territoire national.

Dans la maitrise des masses salariales le SECOPE fait référence à la gestion de l'enveloppe des rémunérations des enseignants et le suivi de la paie des enseignants et du personnel administratif des établissements publics tant au niveau de la maternelle, du primaire et du secondaire.

Afin d'assurer une gestion efficace de ce sous-secteur qu’est l'EPSP, le SECOPE comprend quatre cent dix-huit antennes ou entités de proximité entre les établissements scolaires et l'administration provinciale du SECOPE. Trente directions provinciales au total à raison d'une direction par province éducationnelle; et une direction nationale. L'antenne urbaine ou rurale est chargée de collecter les dossiers du personnel enseignant et administratif, les traiter au premier ressort et de les transmettre à la direction provinciale.

S'agissant de l'organisation de la paie, le SECOPE recoure, du point de vue technique, à une base de données fiable et sécurisée. Cet instrument lui permet notamment de préparer et engager la paie, de rédiger les répertoires des agents et établissements scolaires, de fournir des renseignements nécessaires sur la carrière du personnel enseignant de l'EPSP, de servir d'outil fiable à des analyses statistiques tant pour l'administration du système éducatif national que pour le gouvernement et les partenaires du secteur.

Dans cette perspective, le SECOPE a été doté d'un réseau internet qui couvre vingt-neuf provinces éducationnelles sur les trente que compte le ministère de l'EPSP dans l'objectif de faciliter le traitement à distance des dossiers du mouvement du personnel enseignant, d'effectuer la mise à jour du fichier de paie en province et enfin de décentraliser la gestion de la base de données.

Le service de contrôle de la paie des enseignants au sein ministère de l'EPSP joue donc un rôle incontournable dans la gestion efficace et efficiente des ressources humaines et financières du ministère de l'enseignement primaire secondaire et professionnel.

 

 

Linda KILOLO OLENGA

FPEN : UNE STRUCTURE POUR BOOSTER L’EDUCATION EN RDC

FPEN Coordon

Le chef de l’état Joseph Kabila Kabange a promulgué en date du 23 mars 2006, le décret portant création d’un Fonds de Promotion de l’Education Nationale. Proposition du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel considérant cette structure comme une palliative à la crise du système éducatif national. La nécessité de recourir à un partenariat constructif impliquant le gouvernement, le secteur économique public et privé, les parents et les collectivités locales en vue d’assurer la promotion de l’éducation nationale a été le stimulus à la décision du chef de l’état.

Cette charpente jouie d’une personnalité juridique et d’une autonomie financière, placé sous la tutelle du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel. Le fonds de promotion de l’éducation nationale FPEN a son siège à Kinshasa et pourra s’étendre dans toutes les provinces de la république démocratique du Congo.

Les domaines d’intervention du Fonds de Promotion de l’Education Nationale FPEN sont fleuve :La prise en charge des soins de santé primaire des enseignants et des élèves par le rattachement des établissements scolaires aux zones de santé ; l’organisation des mutuelles de santé et des activités sur la médecine scolaire ; l’appui aux études spécifiques dans le domaine de l’enseignement fondamental ; l’appui à l’enseignement spécial ; la prime d’excellence aux enseignants, élèves, étudiants, et aux établissements de l’enseignement national qui se sont distingués .

A cela s’ajoute aussi l’appui aux échanges avec d’autres systèmes éducatifs post-conflits ; le renforcement des bibliothèques scolaires et académiques ; l’appui aux périodiques scolaires et académiques ainsi qu’aux revues sur l’éducation ; le soutien institutionnel et  infrastructurel aux établissements aux établissements d’enseignement public et aux services centraux des Ministères d’enseignement en charge de l’éducation nationale recourant aux partenaires extérieurs. Et enfin, l’appui à la rémunération du personnel de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel ; l’appui aux activités sportives dans les milieux scolaires et académiques et enfin toutes autres actions de stimulations et de promotion de l’éducation nationale sur toute l’étendue du pays.

Le décret présidentiel portant création de cette entité prévoit qu’il y ait transfert de la quotité réservée au trésor public du produit minerval des établissements tant publics que privés agrées de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel.

La part réservée au trésor public des frais académiques du secteur de l’enseignement supérieur et universitaire public et privé ; le 10 pourcent sur le produit des rencontres sportives (locales, nationales et internationales), après déduction de la contribution du trésor public ; de produit des rencontres entre établissements de l’éducation nationale ; sont ainsi les moyens pour le fonds de promotion de l’éducation nationale de se faire des ressources financières appropriées pour son fonctionnement.

Fonds de Promotion de l’Industrie FPI contribue également dans cadre à la promotion de l’éducation ; la contribution des hôtels et débits de boissons, des chaînes de radio et télévisions publiques et privées à la promotion de l’éducation.

Le ministère de l’enseignement primaire secondaire et professionnel autorité en charge de la création de cette structure s’engage d’assurer le bon fonctionnement et approuvée la politique générale en rapport avec les missions assignées au FPEN. 

Aline SAKINA AMISI  

TENAFEP 2017 : COUP D’ŒIL SUR LES PREPARATIFS DE L’EPREUVE

Tenafep

Conformément au calendrier scolaire 2016-2017, le Test de Fin d’Etude Primaire(TENAFEP) aura bel et bien lieu sur toute l’étendue de la RDC, du 1er au 2 juin 2017, excepté certains coins dans le Grand Kasaï suite à l’insécurité enregistrée  avec des conséquences directes sur le programme scolaire.

Tandis qu’ailleurs dans les autres provinces, ce test va s’organiser comme suit : le premier jour avec les cours des langues et le deuxième jour avec cours les sciences et mathématiques.

1.410.340 élèves finalistes du primaire répartis dans 5.873 centres de passation de l’épreuve sont attendus sur l’ensemble du territoire national. Des précisions données par l'Inspecteur Général de l'EPSP.

 

Bibiche EBOKA

Gouvernement Tshibala : Gaston Musemena Bongala garde son portefeuille

SEM Gaston MUSEMENA

Ministre en charge de l’EPSP dans le gouvernement Samy Badibanga, Gaston Musemena Bongala a été reconduit comme ministre de l’enseignement primaire secondaire et professionnel dans l’équipe de Bruno Tshibala. La publication de l’ordonnance présidentielle portant nomination des vices premiers ministres, ministres d’Etat, ministres délégués, ministres et vices ministres a été rendu public, le mardi 9 mai 2017 sur les antennes de la chaine nationale.

Le ministre de l’EPSP retenu parmi les quartes ministres du gouvernement Samy Badibanga dans le nouveau gouvernement de cinquante- huit ministres dont : trois vices- premiers ministres, neuf ministres d’Etat, trente-cinq ministres et onze vice-ministres. Gaston Musemena Bongala a su convaincre par son hardiesse doublée d’abnégation dans l’exercice de ses fonctions depuis son avènement à la tête de ce sous-secteur de l’éducation. Et cela, en un si laps de temps soit cinq mois seulement.

Législature riche en innovations et reformes, Gaston Musemena Bongala signe sa présence entant que numéro un de l’enseignement primaire secondaire et professionnel par l’incarnation de la vision du chef de l’Etat Joseph Kabila kabange dans ce secteur impérieux de la nation congolaise que l’éducation. Conserver son portefeuille ne pouvait   qu’être un acquis pour plusieurs analystes.

Notons ici quelques grandes réalisations du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel sous l’impulsion de Gaston Musemena Bongala ; la libéralisation des publications de résultats des examens d’état par les télécommunications, jusqu’ ici apanage d’une seule société de télécommunication pendant près de 10 ans, la disponibilisation des diplômes d’état pour les éditions 2012, 2013, 2014 et 2015, l’uniformisation des bulletins scolaires sur l’ensemble du pays après près de cinq ans, la distribution des manuels scolaires en provinces et la bancarisation de frais de participation à l’examen d’état, la liste n’étant pas exhaustive.

En terme des projets, Gaston Musemena Bongala a donné le go du projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements au niveau secondaire et universitaire PEQPESU et a installé le secrétariat permanant d’appui de coordination du secteur de l’éducation SPACE.

En digne fils du terroir, le ministre de l’EPSP unique ressortissant de la province de la Tshopo dans le précèdent et actuel gouvernement, s’est personnellement impliqué pour la réhabilitation de l’athénée de Kisangani, activité phare lors de sa visite dans sa province d’origine en mars dernier. La province de la TSHOPO qui a aussi été dotée d’une mutuelle de santé pour le bien-être de l’enseignant et l’enseigné.

Gaston Musemena Bongala, ministère de l’EPSP, conscient de la tache combien fastidieuse de relever le système éducatif congolais au seuil international, s’engage à veiller à la matérialisation de la vision du chef de l’Etat de faire de la République Démocratique du Congo un pool d’intelligence.

Aline SAKINA AMISI

EPSP : Le Ministre Musemena réceptionne des diplômes d’Etat pour les éditions 2012-2013

ceremonie diplome1

Le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel Gaston Musemena Bongala a réceptionné officiellement le mardi 9 mai 2017 des échantillons des diplômes d’Etat, éditions 2012 et 2013 des mains du gouverneur de la Banque Centrale du Congo. Il s’agit au total de 850 mille diplômes dont 380 mille pour l’édition 2012 et 470 mille pour 2013. Des diplômes imprimés à l’Hôtel des monnaies, spécialisé aussi bien dans la fabrication des signes monétaires que des documents de valeur dûment protégés contre les tentatives de contrefaçon et de falsification. Pour le gouverneur de la Banque Centrale du Congo Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, les diplômes d’Etat traduisent la fierté pour les élèves qui ont réussi aux Examens d’Etat en 2012 et 2013. Et ceux qui attendent de recevoir leurs diplômes de 2014 et 2015, l’impression est en cours. « C’est aussi un facteur de motivation pour des élèves qui se préparent aux Examens d’Etat, avoir ce document sécurisé qui sort de l’Hôtel des monnaies, là où on produit les billets de banque, là où on produit tous les documents régaliens de l’Etat avec toutes garanties de sécurité qui éliminent tout risque de falsification et de contrefaçon, c’est important d’avoir ce papier qui traduit l’intelligence de nos enfants», a déclaré le gouverneur de la BCC.

Satisfait d’avoir décanté cette situation qui préjudiciait de nombreux finalistes du secondaire, le Ministre de l’EPSP Gaston Musemena Bongala a remercié le staff dirigeant de la BCC sous le leadership de son gouverneur pour la confiance qu’il a témoigné à son mandat à la tête de l’EPSP. Avant de souligner : « C’est ici pour moi l’occasion de rassurer notre partenaire, que tout mon staff et moi-même avec la collaboration de tous les partenaires de l’éducation et plus particulièrement les parents, nous allons nous employer patriotiquement à honorer notre engagement pour permettre à nos finalistes de ne plus manquer désormais leur diplôme, indicateur par excellence de l’acquisition des valeurs de base pour poursuivre différentes spécialisations nécessaires en vue de l’émergence de la RDC ». Pour concrétiser cet engagement, le Patron de l’EPSP Gaston Musemena Bongala, envisage déjà, après consultation avec ses partenaires, d’ouvrir un compte spécial dénommé « diplôme d’Etat » à la Banque Centrale du Congo. Le leitmotiv pour Gaston Musemena Bongala, est de rassurer l’Hôtel des monnaies de sa détermination à soutenir les efforts patriotiques qu’il a commencés à disponibilisant les diplômes d’Etat (2012 et 2013) sans contrepartie préalable.

ceremonie diplome2

Après la libéralisation de la publication des résultats de l’Examen d’Etat, l’uniformisation des bulletins sur l’ensemble du territoire national après 5 ans d’absence et le lancement des travaux de modernisation du complexe scolaire Kabinda ainsi que la remise des matériels didactiques aux parlementaires et gouverneurs de provinces, la réception des diplômes d’Etat pour les finalistes de quatre dernières éditions constitue une action à impact visible de plus posée par Gaston Musemena Bongala depuis son avènement à la tête de l’Epsp. Des actions qui ont pour finalité, l’amélioration de la qualité de l’enseignement en RDC.

Diego MFISIA

 

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires