Kinshasa - RD Congo
De nos jours, les Technologies de l’Information et de la Communication, dont l’Internet, demeurent de façon déterminante un outil indispensable dans la gestion et la conduite des affaires.  Lire la suite
 
 

MESP-UNFPA : LANCEMENT DU PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LA PRISE EN CHARGE DES BENEFICIAIRES EN SANTE DE LA REPRODUCTION

mesp1

La Mutuelle de Santé des Enseignants de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population, a lancé ce mercredi 02 novembre 2016, au Centre mère et enfants de Ngaba, le projet de renforcement des capacités de la Mesp Asbl pour la prise en charge de ses bénéficiaires en santé de la reproduction, planification familiale et infections sexuellement transmissibles.

Pour le PCA de la MESP Asbl, le financement apporté par l’UNFPA, soulagera tant soit peu la charge financière qui pèse sur la mutuelle et aussi participera à l’amélioration de la qualité de vie d’une bonne partie de ses bénéficiaires.

mesp2

La représentante de l’UNFPA, Diène KEITA a, pour sa part, exprimé sa satisfaction au sujet du partenariat scellé avec la Mutuelle de Santé des Enseignants.  Elle reste par ailleurs convaincue que la prise en charge des bénéficiaires  dans les formations sanitaires ciblées de Kinshasa, Mbandaka et Lubumbashi, permettra de redonner vitalité et espoir aux femmes et filles dans les familles de formateurs et formatrices  des cadres de la RDC. Madame KEITA a réitéré l’engagement de son bureau à appuyer les efforts de la Mesp Asbl dans l’amélioration de la santé des enseignants.

Ce projet cible des enseignantes, les femmes d’enseignants et leurs filles. Environ 500 cas seront soignés par les formations sanitaires ciblées par le projet dans 10 Fosa de deuxième ligne (soit tous les hôpitaux généraux de références de la Ville) sont sélectionnés pour la prise en charge médicale des cas détectés au niveau de tous les hôpitaux en convention avec la Mesp Asbl.

mesp3

Notons qu’environ 5.000 femmes et jeunes filles sont attendues pendant le trimestre, durée du projet, car l’UNFPA a libéré la totalité des fonds destinés à ce programme, a souligné le président de la Mutuelle. Ce dernier en a appelé à la responsabilité des centres hospitaliers sélectionnées pour relever le défi de la bonne gouvernance, de traçabilité et de reporting suivant le calendrier convenu.

James IYOLO

11 OCTOBRE 2016, CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE

jfille 

"Progrès pour les filles : progrès vers les objectifs de développement durable", tel est le thème retenu ce 11 octobre 2016, à l'occasion de la journée internationale de la fille. Cette journée, dédiée aux filles du monde entier, met l'accent sur la nécessité de relever les défis auxquels sont confrontées les filles et de promouvoir l'autonomisation des filles, le respect de leurs droits humains.

En République démocratique du Congo, l’éducation des filles constitue effectivement un levier incontournable et puissant de développement. Pour éliminer la discrimination à l’égard des femmes afin de leur assurer des droits égaux à ceux des hommes en ce qui concerne l’éducation, le Gouvernement congolais s’est engagé à promouvoir l’éducation de la jeune fille à travers des actions visant à accroître l’accès, l’accessibilité, l'équité et la rétention des filles et garçons à l’école.

Ainsi, pour garantir la mise en œuvre des actions prioritaires inscrites dans la Stratégie de développement sous-sectoriel de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (mars 2010) et de son Plan Intérimaire de l'Education (PIE 2012-2014), spécialement à travers la composante "universalisation progressive de l'enseignement primaire", la RDC s'est dotée, en mars 2015 d'une Stratégie Nationale de Promotion de la Scolarisation des Filles assortie d'un plan d'action global, avec le soutien financier du Projet de Soutien à l'Education de Base (PROSEB).

Selon les statistiques, la situation de la scolarisation des filles en 2012 était caractérisée par un faible taux de disparité selon le genre au niveau de l'accès à l'école, mais ce taux apparaissait au cours du primaire et s'amplifiait ensuite. Concernant l'accès au primaire : 94 % des filles et 97 % des garçons ont atteint ce niveau. Au cours des dernières années, la RDC a effectivement enregistré des progrès à ce chapitre. Les gains sont importants. Si on examine les taux nets d’admission au primaire de 2007 à 2013, 73 % des enfants de 6 ans ont été inscrits à l’école en 2013 alors que ce n’était le cas que de 47% en 2007.

A ce jour, la Stratégie de Promotion de la Scolarisation des Filles en RDC est devenue le principal outil pour conduire les initiatives visant la réduction de l’écart entre les filles et les garçons en favorisant leur accès et leur maintien à l’école. Elle prône une scolarité de qualité et équitable garantissant le développement du capital humain, celui des filles comme celui des garçons, pour qu'elles et qu'ils soient aptes à relever les défis du développement national, de la promotion de la paix et d'une citoyenneté démocratique active.

Il sied de signaler que  toujours dans la perspective de la promotion de la scolarisation des filles en RDC, le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS-INC) en partenariat avec l’ONG International Rescue Committee (IRC) avait institué, le 12 juin 2013, le Projet Valorisation de la Scolarisation de la Fille « VAS-Y Fille ! » pour mettre fin à la marginalisation des filles et accroître l’accès des filles à l’école. Ce projet est financé par la Coopération britannique (UK aid) pour une durée de 3 ans et est mis en œuvre pour les provinces de  Bandundu, de l’Equateur, du Kasaï oriental, du Katanga et de la Province Orientale.

Linda OLENGA KILOLO

CHAMPIONNAT NATIONAL INTERSCOLAIRE : SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE LA FECOFA ET LE MINISTERE EPS-INC

sign1

L’organisation du championnat national interscolaire de football par le Ministère de l’Enseignement Primaire, secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté en partenariat avec la Fédération Congolaise de Football Association a fait l’objet de la signature d’un protocole d’accord entre SEM Maker MWANGU et Constant OMARI SELEMANI. La cérémonie s’est déroulée ce samedi 08 octobre, dans la salle de réunion du cabinet du Ministre de l’EPS-INC, en présence des quelques cadres du Ministère et dirigeants sportifs.

Le Président du FECOFA a déclaré que c’est un « moment historique » de l’évolution de notre football. « En signant cet accord, nous venons de sceller un partenariat qui va permettre l’émergence des valeurs footballistiques dès le bas âge chez les élèves afin de créer une plateforme de détection et de développement des qualités sportives, a-t-il expliqué.

Pour lui, il est constaté une nouvelle dynamique l’avènement du Ministre Maker MWANGU à la tête de ce maroquin. Ainsi, la FECOFA trouve en ce ministère le partenaire idéal avec qui signé cet accord. « Pour son efficacité, les choses se font très bien au Ministère de l’EPS-INC, on sent une bonne organisation, le calendrier scolaire très bien suivi, les élèves présentent leurs examens à temps et ont leur résultat en un temps record » a-t-il renchéri.

Quant au Ministre de l’EPS-INC, il a salué la circonstance qui lui permet de parler football, tout en spécifiant que la charge du ministère est de former les enfants dans leur esprit mais, l’homme n’étant pas qu’esprit, il a aussi un corps qu’il faille aussi bien s’en occupé. « Un corps saint dans un esprit saint », dit-on.

sign2

Le sport aide les enfants à capter les énergies pour des fins utiles et non pour la violence, a fait savoir le Ministre avant d’ajouter que « l’école doit être cette pépinière pour le football de notre pays ».

Cette cérémonie de signature du protocole d’accord a coïncidé avec la journée où l’équipe nationale de la RDC, « les Léopards » devraient joués contre la sélection nationale Libyenne, en match comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018.

En réponse aux préoccupations des journalistes les dispositions prises en termes d’infrastructures, de contrôle, et des moyens financiers ; les deux personnalités ont souligné qu’il s’agit là d’un accord qui se limite au niveau des textes, et que les équipes techniques des deux parties vont se mettre au travail pour rendre pratique cette volonté commune de leurs institutions.

James IYOLO

" VODAGREEN " : UN PROGRAMME ÉCOLOGIQUE QUI SE GREFFE AUX EFFORTS DU MINISTÈRE DE L’EPS-INC EN MATIÈRE D’ÉCOCITOYENNETÉ

vodagreen 1

Le Ministre de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS-INC), Son Excellence Maker MWANGU FAMBA, a participé au lancement du programme de développement et de l'économie verte dénommé "VODAGREEN". L’entreprise de télécommunication cellulaire, VODACOM CONGO, a organisé cette activité le vendredi 07 octobre au lycée Kabambare, dans la commune de Kinshasa. Ce programme recourt à l'école comme réceptacle principal et terrain de mise en œuvre en vue d'une prise en charge collective en faveur de la protection de l'environnement en RDC.

À cet effet, Son Excellence Maker MWANGU a affirmé que cette initiative tombe à point nommé dans la mesure où la protection de l'environnement de même que sa promotion pour une gestion durable des ressources naturelles dans l'intérêt du présent sans compromettre l'avenir des générations futures est une préoccupation actuelle tant au niveau des collectivités territoriales, des Etats qu'à celui de la planète entière. " Le Nouvel agenda 2030 pour le développement durable établit un lien primordial entre l'éducation et le développement. Ce lien est essentiel et conforte la mission du Ministère de l'EPS-INC consistant à assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur pied d'égalité et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie", a-t-il souligné.

Dans son allocution, le Directeur Général Adjoint de VODACOM CONGO, Paulin IKWALA, a pour sa part, indiqué que la RDC doit être protégée dans la mesure où elle constitue la plus grande source d'eau douce du monde. "VODACOM CONGO est la première entreprise privée à s'impliquer dans le domaine de l'environnement. C'est une façon d'accompagner le Gouvernement congolais dans ce secteur d'intérêt communautaire", a fait savoir Paulin IKWALA.

vodagreen 2

Il a, par ailleurs, ajouté que conformément au calendrier scolaire, le ministère de l'EPS-INC célèbre chaque année une journée nationale de l'arbre au cours de laquelle les écoliers de toute la république plantent des arbres dans leurs écoles. Ceci, afin de développer en eux le goût de la conservation, de la préservation et de la protection de l'environnement. " Ce geste participe à l'éducation à la nouvelle citoyenneté par la conscientisation des élèves de la RDC sur le rôle de l'arbre dans la lutte contre le changement climatique, donc à la culture d'écocitoyenneté", a-t-il renchérit.

Avant de clore son discours, le Ministre de l'EPS-INC a sollicité l'implication de tous les acteurs éducatifs ainsi que les membres de son ministère dans la réussite de cette campagne notamment dans les provinces du pays en vue d'expliquer la démarche engagée, mieux préparer l'ingénierie et les modalités pratiques de sa mise en œuvre dans les 30 provinces éducationnelles de la RDC.

 

Linda OLENGA KILOLO

5 OCTOBRE 2016 : CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE L‘ENSEIGNANT

jour inter ens1

A l’occasion de la journée internationale des enseignants décrété par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, Science et Culture (UNESCO), pour cette année 2016 le thème choisi est : " Valorisons les enseignants, améliorons leur statut ", Son Excellence Maker MWANGU, a effectué ce mercredi 5 octobre 2016, une tournée aux hôpitaux où sont prises en charge médicalement les enseignants de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel à Kinshasa.

Accompagner du Représentant de l’UNESCO en RDC et du Président de la Mutuelle de Santé des Enseignants, la délégation a voulu palpé le fonctionnement de l’accès aux soins de santé gratuit des enseignants de la capitale.

La tournée qui a commencé par la maternité de la Clinique Binza dans la commune de Ngaliema, s’est poursuivis en direction de l’Hôpital de N’djili quartier 7 où, le Ministre de l’EPS-INC a remis quelques Présents constitués des sachets de sucre, des boites de lait aux enseignants malades internés dans ses hôpitaux ou venu se faire soigner. Il a passé un moment pour partager un verre et pour échanger avec les enseignants, leurs femmes et leurs enfants bénéficiaires en signe de fête pour célébrer cette journée qui honore l’enseignant.

jour inter ens2

 

Dans son mot, le Représentant de l’Unesco pour rendre hommage aux enseignants, les a remerciés pour tout ce qu’ils font pour l’éducation des enfants. Il a aussi salué les efforts du ministère de l’EPS-INC pour tous les chantiers qui sont entrepris dans l’accompagnement et l’amélioration des conditions de l’enseignant en vue d’assurer une éducation de qualité en RDC.

« Nous avons voulu voir celui qui donne le savoir et mettre l’accent sur les conditions de santé de l’enseignant.  Selon les instructions de la haute hiérarchie, du Président de la République, la santé de l’enseignant est une priorité. C’est ainsi que nous avons mis en place un système qui prend en charge le soin de santé à Kinshasa, Lubumbashi et Mbandaka et bientôt dans d’autres province du pays », a déclaré le Ministre Maker MWANGU.

Dans la soirée, un diner a été offert aux enseignants qui se sont distingués l’année scolaire passée à l’Hôtel Beatrice dans la commune de la Gombe. Ils ont reçus des autorités des prix divers dans le but de les encourager pour leurs mérites.

Notons que cette journée, instituée depuis 1993, a été célébrée cette année sous le thème : « valorisons les enseignants et améliorons leur statut professionnel ».

Franck TSHIOTO

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires