Kinshasa - RD Congo
Six ans après l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’éducation, nous jetons un regard sur les résultats obtenus
 
 

Gouvernement Tshibala : Gaston Musemena Bongala garde son portefeuille

SEM Gaston MUSEMENA

Ministre en charge de l’EPSP dans le gouvernement Samy Badibanga, Gaston Musemena Bongala a été reconduit comme ministre de l’enseignement primaire secondaire et professionnel dans l’équipe de Bruno Tshibala. La publication de l’ordonnance présidentielle portant nomination des vices premiers ministres, ministres d’Etat, ministres délégués, ministres et vices ministres a été rendu public, le mardi 9 mai 2017 sur les antennes de la chaine nationale.

Le ministre de l’EPSP retenu parmi les quartes ministres du gouvernement Samy Badibanga dans le nouveau gouvernement de cinquante- huit ministres dont : trois vices- premiers ministres, neuf ministres d’Etat, trente-cinq ministres et onze vice-ministres. Gaston Musemena Bongala a su convaincre par son hardiesse doublée d’abnégation dans l’exercice de ses fonctions depuis son avènement à la tête de ce sous-secteur de l’éducation. Et cela, en un si laps de temps soit cinq mois seulement.

Législature riche en innovations et reformes, Gaston Musemena Bongala signe sa présence entant que numéro un de l’enseignement primaire secondaire et professionnel par l’incarnation de la vision du chef de l’Etat Joseph Kabila kabange dans ce secteur impérieux de la nation congolaise que l’éducation. Conserver son portefeuille ne pouvait   qu’être un acquis pour plusieurs analystes.

Notons ici quelques grandes réalisations du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel sous l’impulsion de Gaston Musemena Bongala ; la libéralisation des publications de résultats des examens d’état par les télécommunications, jusqu’ ici apanage d’une seule société de télécommunication pendant près de 10 ans, la disponibilisation des diplômes d’état pour les éditions 2012, 2013, 2014 et 2015, l’uniformisation des bulletins scolaires sur l’ensemble du pays après près de cinq ans, la distribution des manuels scolaires en provinces et la bancarisation de frais de participation à l’examen d’état, la liste n’étant pas exhaustive.

En terme des projets, Gaston Musemena Bongala a donné le go du projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements au niveau secondaire et universitaire PEQPESU et a installé le secrétariat permanant d’appui de coordination du secteur de l’éducation SPACE.

En digne fils du terroir, le ministre de l’EPSP unique ressortissant de la province de la Tshopo dans le précèdent et actuel gouvernement, s’est personnellement impliqué pour la réhabilitation de l’athénée de Kisangani, activité phare lors de sa visite dans sa province d’origine en mars dernier. La province de la TSHOPO qui a aussi été dotée d’une mutuelle de santé pour le bien-être de l’enseignant et l’enseigné.

Gaston Musemena Bongala, ministère de l’EPSP, conscient de la tache combien fastidieuse de relever le système éducatif congolais au seuil international, s’engage à veiller à la matérialisation de la vision du chef de l’Etat de faire de la République Démocratique du Congo un pool d’intelligence.

Aline SAKINA AMISI

EPSP : Le Ministre Musemena réceptionne des diplômes d’Etat pour les éditions 2012-2013

ceremonie diplome1

Le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel Gaston Musemena Bongala a réceptionné officiellement le mardi 9 mai 2017 des échantillons des diplômes d’Etat, éditions 2012 et 2013 des mains du gouverneur de la Banque Centrale du Congo. Il s’agit au total de 850 mille diplômes dont 380 mille pour l’édition 2012 et 470 mille pour 2013. Des diplômes imprimés à l’Hôtel des monnaies, spécialisé aussi bien dans la fabrication des signes monétaires que des documents de valeur dûment protégés contre les tentatives de contrefaçon et de falsification. Pour le gouverneur de la Banque Centrale du Congo Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, les diplômes d’Etat traduisent la fierté pour les élèves qui ont réussi aux Examens d’Etat en 2012 et 2013. Et ceux qui attendent de recevoir leurs diplômes de 2014 et 2015, l’impression est en cours. « C’est aussi un facteur de motivation pour des élèves qui se préparent aux Examens d’Etat, avoir ce document sécurisé qui sort de l’Hôtel des monnaies, là où on produit les billets de banque, là où on produit tous les documents régaliens de l’Etat avec toutes garanties de sécurité qui éliminent tout risque de falsification et de contrefaçon, c’est important d’avoir ce papier qui traduit l’intelligence de nos enfants», a déclaré le gouverneur de la BCC.

Satisfait d’avoir décanté cette situation qui préjudiciait de nombreux finalistes du secondaire, le Ministre de l’EPSP Gaston Musemena Bongala a remercié le staff dirigeant de la BCC sous le leadership de son gouverneur pour la confiance qu’il a témoigné à son mandat à la tête de l’EPSP. Avant de souligner : « C’est ici pour moi l’occasion de rassurer notre partenaire, que tout mon staff et moi-même avec la collaboration de tous les partenaires de l’éducation et plus particulièrement les parents, nous allons nous employer patriotiquement à honorer notre engagement pour permettre à nos finalistes de ne plus manquer désormais leur diplôme, indicateur par excellence de l’acquisition des valeurs de base pour poursuivre différentes spécialisations nécessaires en vue de l’émergence de la RDC ». Pour concrétiser cet engagement, le Patron de l’EPSP Gaston Musemena Bongala, envisage déjà, après consultation avec ses partenaires, d’ouvrir un compte spécial dénommé « diplôme d’Etat » à la Banque Centrale du Congo. Le leitmotiv pour Gaston Musemena Bongala, est de rassurer l’Hôtel des monnaies de sa détermination à soutenir les efforts patriotiques qu’il a commencés à disponibilisant les diplômes d’Etat (2012 et 2013) sans contrepartie préalable.

ceremonie diplome2

Après la libéralisation de la publication des résultats de l’Examen d’Etat, l’uniformisation des bulletins sur l’ensemble du territoire national après 5 ans d’absence et le lancement des travaux de modernisation du complexe scolaire Kabinda ainsi que la remise des matériels didactiques aux parlementaires et gouverneurs de provinces, la réception des diplômes d’Etat pour les finalistes de quatre dernières éditions constitue une action à impact visible de plus posée par Gaston Musemena Bongala depuis son avènement à la tête de l’Epsp. Des actions qui ont pour finalité, l’amélioration de la qualité de l’enseignement en RDC.

Diego MFISIA

 

La province du Haut-Uélé dotée de nouveaux bulletins scolaires pour ses élèves

Bulletins remise1

Le Gouverneur du Haut-Uélé, Jean-Pierre Lola Kisanga, a réceptionné des mains du Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), le lot de bulletins destiné à tous les élèves de sa province, ce mercredi 3 mai 2017, dans la commune de Limete. Jean Pierre Lola Kisanga a salué les efforts consentis par Gaston Musemena Bongala en vue d’exécuter la vision du gouvernement dans le secteur de l’éducation et se réapproprier ses impératifs.

Ces bulletins scolaires blancs et verts sont destinés aux élèves de la maternelle, du primaire et secondaire de la province du Haut-Uélé. C’est la première province à bénéficier de ces bulletins après la ville province de Kinshasa avec plus de vingt millions d’exemplaires reçus par l’Inspecteur général de l’EPSP, Michel Djamba Kaombe. Ces documents scolaires seront disponibilisés aux élèves dès la fin de l’année scolaire en cours.

Bulletins remise2

Pour le numéro un du Haut-Uélé, « les nombreuses réalisations de Gaston Musemena, sous son mandat en si peu de temps nous pousse à le qualifier de « Héros politique ». Il a, par ailleurs, formulé le vœu au gouvernement de la République de mettre à la disposition du Ministre de l’EPSP des moyens lui permettant de poursuivre ses actions dans le secteur de l’éducation en vue de l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

En plus de l’impression des bulletins scolaires, la seconde étape de la mission du Ministre est d’octroyer les diplômes d’Etat pour les finalistes des éditions 2012 jusqu’en 2015. Conscient des difficultés d’inscription rencontrées par les finalistes dans la plupart d’universités, le Ministre de l’EPSP a promis de décanter cette situation dans le plus bref délai.

Guy SHUNGU et Aline SAKINA AMISI

Exetat 2017 : 630 062 candidats participent à l’épreuve de dissertation

Dissertation 2017 3

Six cent trente mille soixante-deux élèves finalistes de l’école secondaire répartis dans 1.844 centres ont passé leur épreuve (hors-session) de dissertation, ce mardi 2 mai 2017, sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Il est à noter ici l’accroissement des effectifs à l’ordre de 12 058 candidats, soit 1,9 %, a été enregistré comparativement l’année 2016.

Le Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Gaston Musemena Bongala, a donné le coup d’envoi de la dissertation qui doit se passer sur toute l’étendue du territoire national. Pour cela, le numéro un de l’Enseignement national se fait accompagner, dans cette opération, de la grande famille éducationnelle dans quatre centres de passation de l’épreuve de la dissertation dans la province éducationnelle Kinshasa Est où il a visité quatre centres, à savoir : le centre N’sele 8 au Collège Maman Olive Lembe, le centre Maluku 2 au sein du Complexe scolaire Nzamu, le centre Maluku 1 au groupe scolaire Kale Lobobi et enfin le centre Maluku 3 à l’EP 4 Maluku. Le Ministre de l’EPSP a, au cours de son passage dans ces centres, encouragé les candidats finalistes et les a stimulés à la réussite.

Dissertation 2017 1

Le leitmotiv de la visite des centres de périphéries, à savoir Maluku et N’sele, se justifie par le fait que tous les enfants ont droit à une même attention de la part des autorités gouvernementales ; mais également encourager l’œuvre qu’accomplie les privés dans le secteur de l’éducation dans cette province éducationnelle.

Si l’on s’en tient aux statistiques de l’inspection générale de l’EPSP, la province éducationnelle Kin-Est compte 50 701 candidats dont 49% des filles contre 51 % des garçons inscrits répartis dans 97 centres. Par rapport à l’année précédente, le taux de déperdition est passé à 1, 73 %.

Dissertation 2017 2

« Le Gouvernement de la République fournit tous les efforts possibles pour que le calendrier scolaire soit respecté. L’épreuve de la dissertation, première étape pour l’Examen d’Etat, s’est bien déroulée sur l’ensemble du pays. D’après le rapport reçu de toutes les provinces, la dissertation se passe normalement. Hormis quelques problèmes dans le Kasaï qui seront vite réglés dans les jours qui suivent par ce que c’est minimes et minimisables », a rassuré Gaston Musemena, avant d’annoncer qu’une session spéciale sera organisée dans les jours qui suivent pour les finalistes de Mahagi, dans la province d’Ituri.

Aline AMISI et Linda OLENGA KILOLO

Journée nationale de l’enseignement

« Quel que soit le niveau de la formation, l’élève congolais aspire à un enseignement de qualité», Gaston MUSEMENA, Ministre de l’EPSP.

SEM Gaston MUSEMENA

La journée  nationale de l’enseignement, célébrée le 30 avril de chaque année a été une occasion de plus pour le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, Gaston MUSEMENA, de rappeler sa vision à la tête de ce ministère, très stratégique pour un Congo fort et prospère.  Car pour le ministre de l’EPSP, c’est  «sur le banc de l’école que  se construit le Congo de demain».

C’est  d’ailleurs  pour cette  raison, soutient le ministre de l’EPSP,  que le gouvernement congolais a décrété le quinquennat de l’excellence de l’enseignement. Le souci c’est  que «quel que soit le niveau de la formation, l’élève congolais aspire à l’enseignement de qualité», a souligné Gaston MUSEMENA.

Cet enseignement consiste à faire acquérir à l’apprenant les connaissances du savoir, les attitudes et le comportement du savoir-être, les capacités du savoir-faire et du savoir agir.

C’est seulement avec un enseignement de qualité que la RDC sera dotée des compétences dont elle a besoin pour  de sa reconstruction.
A l’occasion de cette journée nationale de l’enseignement  le ministre de l’EPSP a invité les opérateurs éducatifs congolais à bien jouer leur rôle  et a en même temps  rappelé  que «l’école doit être considérée comme une véritable bien de la communauté, à protéger et à préserver ».

Aux opérateurs pédagogiques, il leur a demande de faire preuve de qualités morales, des compétences scientifiques, techniques et professionnelles alors qu’aux parents, il leur demande  d’apporter leurs contributions à l’œuvre éducative en prenant conscience de leurs obligations et de leurs droits.

Vendredi 28 avril, certaines écoles du pays ont organisé des journées portes-ouvertes ou encore des journées culturelles en marge de la journée nationale de l’enseignement.

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires