Kinshasa - RD Congo
De nos jours, les Technologies de l’Information et de la Communication, dont l’Internet, demeurent de façon déterminante un outil indispensable dans la gestion et la conduite des affaires.  Lire la suite
 
 

OUVERTURE DE LA TABLE RONDE SUR LA GRATUITÉ ET LA QUALITÉ DE L’ENSEIGNEMENT

TR IMG 20160829 WA0003 

Début des travaux de la Table ronde sur la gratuité et la qualité. Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté a procédé au lancement de ces assises, ce lundi 29 août, à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, au Pullman Grand Karavia Hotel. Cette Table ronde est l’occasion pour évaluer l’état de l’application de la mesure de gratuité de l’enseignement primaire dans les établissements publics. Aussi, un bilan de la première année du Quinquennat de la qualité de l’éducation est à l’ordre du jour.

La tenue de cette Table ronde s’articule autour de l’évaluation de la gratuité au niveau primaire mais aussi, sur la qualité de l’enseignement. Elle poursuit un objectif double: prendre des mesures pour améliorer la mise en oeuvre de la gratuité afin d’accélerer le processus de l’universalisation de l’enseignement primaire en RDC et améliorer la qualité des enseignements et des apprentissages scolaires. 

TR IMG 20160829 WA0011

Pour le Gouverneur de province, Jean Claude Kazembe, le choix porté sur sa province prend tout son sens par le fait même du taux élevé de déperdition scolaire.

Le Ministre de l’EPS-INC, Maker Mwangu Famba, a insisté sur la place centrale de l’éducation dans le processus de développement d’une nation, d’un individu. “Un pays sans éducation est un pays sans avenir. Et sans une bonne éducation, un individu ne peut développer tout son potentiel”, a-t-il souligné.

En ce qui concerne l’application de la mesure de la gratuité, des progrès ont été enregistrés. La dernière Revue conjointe du Plan intérimaire de l’éducation (PIE) fait état des avancées vers l’atteinte d’un des objectifs du PIE visant à permettre à 75%

à une éducation primaire complète. de l' d’enfants de bénéficier d'un égal accès à une éducation primaire complète. Le taux d’achèvement du primaire est passé de 57 % à 64%, de 2010 à 2014. Le taux d’admission a, quant à lui, progressé de 107,7% à 133,1% durant la même période de trois ans. Le taux de scolarisation au primaire, lui, est passé de 90,8% à 101,3%.

Ainsi,les différentes parties prenantes à ces assises devront notamment élaborer une feuille de route de mise en œuvre de la gratuité. Ce, dans la perspective de consolider les acquis et relever les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de la politique de la gratuité de l’enseignement primaire

TR IMG 20160829 WA0010

L’évaluation de la première année du Quinquennat de la qualité de l’éducation devra également être assortie d’une planification de l’exécution des différentes réformes susceptibles de garantir le rehaussement de la qualité des enseignements et des apprentissages dans les établissements scolaires de la RDC. Notons que le Quinquennat de la qualité devrait être considéré comme un appel lancé par le Ministre de l’EPS-INC, à tous les acteurs éducatifs, pour un alignement de leurs actions en parfaite adéquation avec les réformes éducatives entreprises par le ministère.   

Ces assises connaîtront également la tenue de la VIIe Conférence des Ministres Provinciaux en charge de l’éducation avec le Ministre national de l’EPS-INC. Ce cadre de concertation annuel a été initié en 2010 dans l’optique de l’instauration d’une politique de dialogue entre les décideurs centraux et provinciaux pour un meilleur aboutissement des réformes éducatives en cours dans le Sous-secteur de l’éducation.  

Notons que tous les partenaires techniques et différents acteurs du système éducatif en RDC des niveaux national, provincial et local prendront part à cette Table ronde. 

Patrick GIBANGO FOTTO

CLOTURE DES TRAVAUX DE LA PROMOTION SCOLAIRE NATIONALE 2016

Photo 1 

Tenus pendant quatre jours à l’Institut de la Gombe/Kinshasa, les travaux de la promotion scolaire 2016 ont été clôturé ce jeudi 25 aout 2016 par Son Excellence Maker MWANGU, Ministre de l’EPS-INC. Placés sous le thème "la qualité de l’enseignement, notre passion!", les travaux de cette promo-scolaire ont permis aux participants d’évaluer l’année scolaire 2015-2016 et d’émettre des recommandations pour l’année scolaire suivante qui débute le 05 septembre prochain.

 A l’issu de ces assises, les participants ont formulé les recommandations ci-après : En rapport avec l’enseignement préscolaire, d’étendre le nombre de centres de formation des enseignants ; organiser et multiplier les formations des enseignants ; de revisiter les programmes des structures de formation des enseignants et de renforcer les critères d’ouverture des écoles maternelles.

Pour l’enseignement primaire, assurer le suivi de l’utilisation des manuels scolaires ; augmenter le nombre des manuels scolaires vu l’accroissement de la population scolaire ; reformer les humanités pédagogiques et augmenter le nombre d’écoles organisant les options normales.

En ce qui concerne l’Enseignement Secondaire, les participants ont résolu qu’il faudra davantage sensibiliser les enseignants sur l’obligation d’utiliser les matériels didactiques ; organiser des sessions de formation à l’utilisation et fabrication des matériels didactiques ; poursuivre et intensifier la création des réseaux d’écoles de proximité et de procéder au recrutement de nouveaux inspecteurs et de les affecter. 

S’agissant de la paie des enseignants, que les non payés œuvrant dans les écoles primaires payées soient pris en compte par le trésor public et que l’Etat congolais prenne en charge les enseignants impayés du secondaire.

Le Ministre Maker MWANGU s’est dit heureux du travail abattu par les participants à ces concertations. Dans son mot de clôture, il a rappelé aux participants que la qualité de l’enseignement ne doit pas rester un simple slogan mais, qu’elle guide plutôt le comportement de tous les acteurs du sous-secteur pour atteindre la vision du Président de la République, Son Excellence Joseph KABILA, de faire de l’éducation, la cheville ouvrière de l’émergence.

La promotion scolaire 2016 a poursuivie comme objectif, de contribuer à un meilleur aboutissement des réformes en cours au Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la nouvelle Citoyenneté par le renforcement de l’engagement de différents opérateurs et partenaires éducatifs.

Cette cérémonie de clôture a été marquée par la remise symbolique des téléphones, tablettes et modems aux directeurs des provinces éducationnelles (Proveds) de Kindu, Kisangani, Kongo central et du Haut Katanga par le représentant du projet Système d'Information et de Gestion de l'Education (SIGE). Ces outils vont permettre aux proveds de ces provinces d’améliorer la gestion de l’enseignement.

Notons que les délégations présentent ont été vivement appelé à mettre en application les recommandations formulées pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement, cheval de bataille du Gouvernement.

Julien MPIA

PROMOTION SCOLAIRE 2016 : "LA QUALITE DE L'ENSEIGNEMENT, NOTRE PASSION "

photo1

Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Son Excellence Maker MWANGU, a procédé, ce lundi 22 août 2016, au lancement des travaux de la promotion scolaire 2016 placée sous le thème «  la qualité de l’enseignement, notre passion ». La cérémonie d’ouverture a eu lieu à Kinshasa dans l’enceinte de l’Institut de la Gombe. Cette rencontre nationale, devenue une tradition depuis 2013,  a pour objectif d’évaluer l’année scolaire précédente et d’arrêter un programme pour l’année suivante.

En effet, ces assises qui se tiennent du lundi 22 au jeudi 25 aout 2016, permettront aux participants de faire le point sur les activités de l’année scolaire écoulée et d’arrêter le programme de travail de l’année scolaire suivante en consolidant les acquis et en corrigeant les faiblesses en vue d’améliorer l’éducation en RDC.  

La cérémonie a été marquée par la remise du diplôme d’honneur et de   mérite spécial à son Excellence Maker MWANGU, Ministre de l’EPS-INC, par l’Association Nationale des Parents d’Elèves et Etudiants du Congo (ANAPECO). Ce diplôme d’honneur est le premier à être décerné à un Ministre de la République par l’ANAPECO pour bons et loyaux services rendus aux apprenants, aux parents et à la nation congolaise avec beaucoup d’innovations en  faveur du système éducatif congolais.

photo2

Pour le Président National de l’ANAPECO, David Steve DIATEZWA MPONGI, la  raison de ce diplôme d’honneur et  de mérite est aussi liée à la vision et l’engagement  du ministre Maker MWANGU pour la cause de l’éducation en République Démocratique du Congo.

Le Ministre de l'EPS-INC a souligné dans son discours la nécessité de l’implication de tous les acteurs du secteur éducatif pour un enseignement de qualité en RDC selon la vision du Président de la République son excellence Joseph KABILA KABANGE. Il a en outre rappelé que la rentrée scolaire 2016-2017 est fixée au lundi 05 septembre 2016  et ce, sans report.

Pour le Secrétaire Général à l'EPS-INC, LUFUNISABO BUNDOKI, le thème de la promotion scolaire de cette année s’inscrit dans le cadre du Quinquennat de la qualité de l’enseignement décrété par le Ministre de tutelle. Il se situe dans la continuité de celui de l’année dernière. Il  invite chacun à replacer l’école dans son contexte : celui d’un espace d’excellence qui a pour mission non seulement de doter le pays des ressources humaines compétentes et actives pour tous les domaines du développement national mais aussi de produire des citoyens responsables.

photo3

La promotion scolaire 2016 connait la participation de plus de 200 personnes des structures différentes. Il s'agit entre autres des membres du cabinet du ministère de l'EPS-INC, l’administration centrale, l’Inspection générale de l'EPSP, les entités provinciales, les partenaires éducatifs, les partenaires techniques et financiers ainsi que les structures spécialisées du ministère.

Par ailleurs, les travaux de cette première journée vont s’articuler d’une part autours des exposés introductifs des parties prenantes à ces assises et d’autre part à la présentation des rapports des provinces éducationnelles selon le canevas standard des indicateurs d’accès, de qualité et de gouvernance.

Julien MPIA

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE NATIONALE D’INSCRIPTION DES ENFANTS DE 6 ET 7 ANS EN PREMIERE PRIMAIRE

Cpg 1

Le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance, a procédé ce jeudi 11 août 2016 à Kinshasa, au lancement de la campagne nationale d’inscription des enfants de 6 et 7 ans en première année primaire pour l’année scolaire 2016-2017. La cérémonie a eu lieu dans l’enceinte de l’Ecole Primaire d’Application 1&2, dans la commune de Limete.

Dans son allocution de lancement, le Ministre de l’EPS-INC, Son Excellence Maker MWANGU, a affirmé que la campagne d’inscription s’appuie sur le Plan Intérimaire de l’Education (PIE), dont le premier axe vise l’accroissement de l’accès et de l’accessibilité à l’enseignement primaire ; sur la mise en œuvre de la loi cadre n°14/004 du 11 février 2014 ainsi que sur la politique de la gratuité de l’enseignement dans les établissements publics.

Après plus d’une décennie de sensibilisation, la tendance des indicateurs d’accès est en hausse entre autres grâce aux campagnes d’inscription menées par le ministère avec l’accompagnement de ses partenaires.

Cpg 2

 

Pour que cette campagne soit effective sur toute l’étendue du territoire nationale, le Ministre de l’EPS-INC a instruit tous les responsables concernés, aussi bien au niveau provincial que national d’appliquer scrupuleusement les instructions du Secrétaire Général à l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté contenues dans la note d’orientation du 07 juin 2016. Il s’agit entre autre de redynamiser le Task force communication tant au niveau provincial que national ; d’organiser des ateliers provinciaux de micro planification ; disséminer les supports de communication ; organiser le lancement de la campagne d’inscriptions au niveau provincial ; identifier et inscrire les enfants non-inscrits après la rentré de classe ; suivre et évaluer la campagne d’inscription au niveau national et provincial. Il a en outre annoncé la rentrée scolaire 2016-2017, pour le 7 septembre prochain.

La Représentante Adjointe de l’UNICEF, Sylvie FOUET a pour sa part, exprimée sa gratitude à tous les partenaires éducatifs qui œuvrent pour accroitre l’accès des enfants à l’école. Pour elle, cette campagne nationale cible les parents ayant des enfants de 6 et 7 ans, âge légal en RDC pour commencer la première année primaire.

Cpg 3

Pour atteindre son objectif, la campagne, va s’appuyer sur la stratégie de porte à porte en vue de réduire le taux des parents hésitants. Elle va distribuer des kits scolaires à environ 1.4 million de nouveaux entrants, et la récupération d’au moins 500.000 enfants non-inscrits.

 Il s’en est suivi la remise symbolique des fournitures scolaires au Ministre de l’EPS-INC par la Représentante de l’Unicef ; le Ministre à son tour a remis au SG à l’EPSP ; le SG à la représentante du Gouverneur de Kinshasa, qui a remis au Directeur Provincial de l’EPSP/ Kin-Est, qui a remis au Sous-Proved/Limete, et la chaîne s’est arrêté avec les Directeurs de l’EPA 1&2 qui ont en fin, données aux élèves.

Ramener le nombre d’enfants en dehors de l’école à zéro, reste l’objectif majeur du Gouvernement en organisant cette campagne. 

Julien MPIA

APEP 2 : CLOTURE DE LA SESSION DE FORMATION DES BRIQUETIERS ET POSE DE LA PREMIERE PIERRE POUR LA CONSTRUCTION DE L’EP POTO-POTO

Double cérémonie ce vendredi 29 juillet 2016, dans la Ville de Kikwit, province de Kwilu, dans le cadre de la deuxième phase du projet d’Appui à l’Enseignement Primaire (APEP2). Un projet financé à hauteur de 40.000.000 d’Euros par l’Agence Française de développement. Il s’agit primo, de la clôture officielle de la formation des briquetiers, par le Directeur de la Direction des Infrastructures Scolaires, IHANDO A KAMBEMBO, délégué du Secrétaire Général à l’EPSINC. Secundo, la pose de la première pierre pour la construction de l'EP POTO-POTO, par le Maire de Kikwit, Léonard MUTANGU MUTONGA

Cette activité rentre dans le cadre du premier axe du Plan Intérimaire de l’Education du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté qui vise à accroitre l’accès, l’accessibilité et la rétention des élèves à l’école. Le projet APEP2, inscrit sa composante 1 à cet axe du PIE en prévoyant de construire 114 écoles dans 4 provinces administratives de la RDC, à savoir : Kongo-Central, Kinshasa, Kwango et Kwilu.

Ayant choisi une approche communautaire, faisant intervenir les communautés locale dans la construction des écoles, ce projet a requis une formation de celles-ci. D’où, la raison de cette session de formation des briquetiers pour former un noyau des fabricants. Près de 80 briquetiers en provenance de Masi-Manimba, Kikwit et Kinshasa, ont été formé sur la fabrication des briques de terre compressées et stabilisées à moindre coût dont la matière première reste la terre argileuse mêlée au ciment.

« Deux membres par communauté villageoise dans 14 Sous-Division et 3 membres de chaque Agence Locale d’Exécution (ALE) sur les 13 retenus, ont été formés 2 semaines durant et en 2 tranches. Du 18 au 22 juillet, sur les techniques de fabrication des briques. Une pause de 2 jours afin que chacun reparte dans son village pour la prise des échantillons de terre sur son site de construction a été observée. Et, du 25 au 29 juillet 2016, la deuxième partie a consisté au test pour déterminer le dosage de ciment dans le mélange avec la terre » a déclaré le Point Focal du Ministère dans le projet APEP2, Remy MUNGUNGU, lors de son mot de circonstance.

Le Directeur de la DIS a salué le partenariat entre la RDC et la France à travers le Contrat de désendettement (C2D) qui permet la mise en œuvre du projet APEP2 dont le volet « accès » à lui seul bénéficie de la cagnotte de 14.000.000 d’Euros.

Le Maire de Kikwit, Léonard MUTANGU MUTONGA, a quant à lui, procédé à la pose de la première pierre marquant le début des travaux de construction de l’Ecole Primaire Poto-Poto, dans la commune de Lukolela. L’Agence Locale d’Exécution qui a gagné le marché de construction de cette école « Caritas développement Idiofa », se met à pied d’œuvre pour sortir de terre, un établissement conforme aux normes de construction scolaire pour le grand bonheur des élèves.

Notons par ailleurs qu’APEP2 est piloté par la Direction des Infrastructures Scolaires du Ministère de l’EPSINC, appuyé par AMO Construction « Appui à la maîtrise d’ouvrages pour la construction », à travers un Bureau d’études internationale Belge dénommé : Développement-partenariat et Action, en sigle DPA.

James IYOLO

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires