Kinshasa - RD Congo
De nos jours, les Technologies de l’Information et de la Communication, dont l’Internet, demeurent de façon déterminante un outil indispensable dans la gestion et la conduite des affaires.  Lire la suite
 
 

PROMOTION DE LA NOUVELLE CITOYENNETE EN RDC : LE MINISTERE DE L’EPS-INC ET WORLD VISION SIGNENT UN ACCORD DE PARTENARIAT

La journée du mardi 23 février 2016, était marquée par la signature d’un protocole d’accord entre le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté représenté par Son Excellence Marker MWANGU et l’ONG Internationale World Vision par son Directeur National Scott LOUT.

Ce partenariat vise à promouvoir « une nouvelle citoyenneté » orientée vers la culture du dialogue des communautés de base avec le Gouvernement et les prestataires des services sociaux que celle fondée sur la polémique, le recours facile à la violence et la résignation.

En effet, c’est depuis décembre 2014 que le Ministère de l’EPS-INC est chargé de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté. Une nouvelle mission qui a bénéficié d’un intérêt particulier de la part de World Vision pour qui, l’éducation civique et morale est un axe majeur de son action en RDC.

Pour Didier EKWI, Coordonnateur de la Cellule Technique de Mise en œuvre de l’INC, qui a prononcé l’unique allocution de la manifestation, cette cérémonie témoigne de la volonté de cette ONG internationale d’appuyer, d’accompagner et de collaborer avec le Gouvernement de la République dans le cadre de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté partant de l’approche ‘’ Voix et Actions Citoyenne’’ VAC, en vue de promouvoir le changement des mentalités dans le chef du citoyen congolais.

Il sied d’indiquer que VAC est une méthode de plaidoyer appliquée au niveau communautaire et développée par World Vision pour promouvoir et transformer positivement le dialogue entre les citoyens (communauté locales), le Gouvernement et les entreprises privées en vue d’améliorer la qualité des services publics qui ont un impact direct sur la vie de la population (éducation, santé, infrastructures…).

Les deux parties ont convenus dans cet accord de développer une synergie d’actions dans le domaine de l’éducation citoyenne et de la mobilisation des communautés pour l’émergence de la culture de la Nouvelle Citoyenneté, du renforcement du capital humain, de la démocratie et de la gouvernance locale ainsi que le développement durable pour faire de la société congolaise un vivier de la nouvelle citoyenneté.

James IYOLO

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA MAIN ROUGE : NON AUX VIOLS ET AU RECRUTEMENT D’ENFANTS DANS LES GROUPES ARMES

La journée de l’enfant soldat décrétée mondialement comme « journée de la main rouge » symbole du refus d’utilisation des enfants à des fins militaires par les forces et groupes armés, célébrée chaque année le 12 février, marque l’anniversaire de la signature d’un protocole annexe de la convention relative aux droits de l’enfant.

En RD Congo, le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté en collaboration avec la mission des nations unies pour la stabilisation du Congo et le Bureau de la Représentante Personnelle du Chef de l’Etat en Charge de la Lutte contre les Violences et le Recrutement des Enfants ont tenu à réaffirmer leur détermination à combattre cette pratique odieuse.

La célébration de cette journée a coïncidé avec le lancement de la campagne de sensibilisation contre le recrutement des enfants (filles et garçons) dont l’objectif particulier consiste à mettre fin au recrutement et l’utilisation d’enfants par les groupes armées avec un accent spécifiques sur les filles. Plusieurs allocutions ont caractérisé cette manifestation à laquelle ont pris part, des élèves de l’Institut de la Gombe 2.


Dans son mot de bienvenu, Dieudonné LUFUNISABO, Secrétaire Général à l’EPSP, a souhaité plein succès à l’organisation de cette campagne et fustigé tout recrutement d’enfants car, a-t-il relevé, leur place se trouve à l’école.

Madame Dee BRILLENBURG, Représentante du Représentant Spécial Adjoint du SG des Nations Unies a noté que la RDC est l’un des premier pays à ratifier la convention relative aux droits de l’enfant. A ce jour, plus de deux milles enfants ont été documenté comme ayant quitté les groupes armés et plus de quatre milles sont encore restés a – t – elle fait savoir. Elle a aussi souligné que le but poursuivi est de retrouver zéro enfant de moins de 18 ans dans l’armée.


Pour sa part, maître Christian MAFUILA, le Représentant de Madame la représentante personnelle du chef de l’Etat en charge de lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants a plaidé pour le delistage de la RDC sur la liste des pays qui recrutent les enfants à des fins militaires, au regard des efforts fournis par les autorités et du rapport d’audit indépendant mené par une firme internationale sous la supervision de la RDC et l’UNICEF qui conclut qu’il n’y a plus un seul enfant « soldat » au sein des FARDC.

Signalons par ailleurs que cette activité a été clôturée par le lancement des clips de l’artiste David DUBE intitulé « Briser le silence» et du musicien WERRASON « Plus jamais des KODOGO ».

James IYOLO

ECHANGE SUR LES ENJEUX DE L’EDUCATION A LA SANTE DE LA REPRODUCTION DES ADOLESCENTS ET JEUNES

Assurer la formation des encadreurs et jeunes, intensifier les travaux de sensibilisation sur le programme de la reproduction à tous les niveaux, organiser les séances de sensibilisation et d’organisation des adolescents et jeunes, élaborer les manuels de formation pour toutes les antennes impliquées dans la politique reproduction des adolescents et jeunes, c’est l’essentiel des recommandations des participants à la matinée d’information et d’échange organisée par la Direction de l’Education à la Vie du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, le mardi 09 février 2016.

En marge de la journée Mondiale de lutte contre le VIH SIDA célébrée chaque 1er décembre, cette matinée portait sur les enjeux d’éducation à la santé et reproduction chez les adolescents et jeunes.

La cérémonie marquée par la présence des plusieurs cadre du Ministère chapeauté par la Directrice Christine NEPA NEPA, qui a orienté les différents  travaux effectuer en groupes de travail enfin de ressortir ces recommandations.

La question sur l’éducation sexuelle a figuré au premier rang des échanges dans les ateliers. Son développement et sa maîtrise est une garantie d’une vie présente et future stable et épanouie à cause de la façon dont se pratique l’encadrement de la jeunesse.

Ces moments ses sont terminés avec le mot de clôture de Madame NEPA NEPA qui a remercié les différents groupes pour la qualité du travail produit. Elle a souligné que ce qui a été réalisé ensemble et en synergie rencontre la volonté du Ministre qui affirme souvent que l’école est le bien de la communauté, un peu comme ce travail qui est le produit de notre équipe et de sa détermination, avant de promettre aux participants de transmettre fidèlement les fruits de leurs réflexions à Son Excellence le Ministre de l’EPS-INC pour leur entérinement et mise en œuvre.

Franck TSHIOTO

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA RADIO 2016 : "LA RADIO EN SITUATION D'URGENCE ET DE CATASTROPHES"


Le 13 février de chaque année des nations s’unissent pour célébrer la journée internationale de la radio. Un médium  capable d'atteindre le plus grand nombre de personne dans le  monde et cela, le plus rapidement possible. "La radio en situation d'urgence et de catastrophes",  tel a été le thème exploité en 2016. Dans cette perspective, le Ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire et de l'Initiation à la Nouvelle Citoyenneté informe l'opinion sur l'impact de la Radio-scolaire. Un projet initié depuis le 04 juin 1966 et qui à ce jour participe à l'amélioration de la qualité de l'éducation et de la formation continue des enseignants en République démocratique du Congo.

A l’occasion de cette célébration, la Directrice Générale de l’UNESCO, Madame Irina BOKOVA, a déclaré que dans les décombres et face à l’urgence, la radio est souvent le premier média de la survie dans la mesure où, contrairement à d’autres médias, elle permet de résister aux chocs et de retransmettre des messages de protection et de prévention auprès du plus grand nombre, et de sauver des vies. « Quantités de récits de victimes de la façon dont la radio a permis à des familles séparées de se retrouver, d’établir des contacts et de reprendre espoir. Les radios communautaires en sont un parfait exemple, et doivent être soutenues. », a-t-elle souligné.


Le projet "Radio-Scolaire" initié par le Ministère de l’EPS-INC existe au sein de la direction des Programmes Scolaires et Matériel Didactique du ministère. Il a été finalisé dans le but de concevoir, produire et diffuser des programmes pédagogiques et matériel didactique destinés aux élèves, aux enseignants, aux parents ainsi qu’à tous les opérateurs du système éducatif. La radio-scolaire produit des leçons modèles notamment sur les nouvelles méthodes d'enseignement du français selon l'approche SESAM-SERNAFOR, le développement des thèmes transversaux VIH/Sida en milieux scolaires, le Genre, l'environnement  (avec l'appui de la CTB, projet SESAM, Ambassade de France) ; sur l'enseignement des langues nationales avec l'appui du projet ELAN-Afrique ; des émissions sur le programme Education et consolidation de la paix avec l'appui de l'Unicef ; couverture médiatique des assises de la promotion scolaire nationale, du TENAFEP, de l'Examen d'Etat. Ces productions sont diffusées à la Radio nationale congolaise (RTNC) faute de disposer à ce jour d’un émetteur.

Il convient de rappeler que la proclamation de la journée internationale de la radio, le 13 février de chaque année, résulte de la résolution de 2011 adoptée la Conférence générale de l’UNESCO proclamant une Journée mondiale de la radio le 13 février,  jour de la création de la Radio des Nations Unies en 1946.

 

Linda OLENGA KILOLO

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DE L'UNESCO À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE COMMÉMORATION EN MÉMOIRE DES VICTIMES DE L' HOLOCAUSTE

Le 27 janvier de chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. Pour ce faire, la Directrice générale de l'UNESCO, Madame Irina BOKOVA, a prononcé un discours, le 27 janvier 2016, en mémoire des victimes de l'holocauste.  "Propagande antisémite et holocauste : des mots au génocide ", tel a été l’axe de son énoncé.

Cette journée qui vise également à prévenir les crimes contre l'humanité est instituée à initiative des ministres de l’Éducation des États membres du Conseil de l’Europe en octobre 2002 et suivie par l'Organisation des Nations unies.

Linda OLENGA KILOLO

Lire le discours in extenso, cliquez ici

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires