Kinshasa - RD Congo
Six ans après l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’éducation, nous jetons un regard sur les résultats obtenus
 
 

PROMO SCOLAIRE 2017/2018 : EVALUATION ET PROJECTION

Apres 4 jours d’intenses travaux basés sur la rénovation du système éducatif congolais et son leadership pour la recherche de la qualité de l’enseignement en RDC, le Ministre de l’EPSP Gaston Musemena Bongala a clôturé la promo scolaire 2017/2018, le lundi 14 août au collège Bokeale à Kinshasa Gombe. Ces assises ont permis aux différents acteurs du secteur de l’éducation de réfléchir sur la rénovation du système éducatif congolais.

Ils ont passé en revue les activités des écoles, durant l’année 2016/2017, avant de prendre des dispositifs utiles pour une rentrée scolaire 2017/2018 apaisée.

Le rapport général des travaux rendu public a fait état des recommandations, dont sa mise en œuvre pourra rassurer la meilleure gestion des écoles.

Gaston Musemena Bongala, Ministre de l’EPSP traduit ainsi en acte la volonté du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange qui est celle de gagner le pari de la qualité de l’enseignement en RDC.

 

Aline AMISI

LA BANQUE MONDIALE EVALUE AVEC L’EPSP LES PROJETS QU’ELLE FINANCE

LA BANQUE MONDIALE EVALUE AVEC L’EPSP LES PROJETS QU’ELLE FINANCE

 

Quatre projets dont le projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire, PEQPESU et le Projet d’amélioration de la qualité de l’éducation au niveau Primaire, PAQUE, tous deux, des projets du ministère de l’enseignement primaire secondaire et professionnel, étaient au menu des échanges entre la délégation de la Banque Mondiale conduite par son Directeur des Opérations en RDC et le Ministre de l’EPSP, Gaston Musemena Bongala, le lundi 17 juillet 2017, dans son cabinet du de travail.

Evaluer le financement de la Banque Mondiale dans le secteur de l’éducation a été l’objectif de la visite d’Ahmadou Moustapha Ndiaye qui conduisait une forte délégation auprès du Ministre de l’EPSP. Le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale en RDC a salué la signature par le Président de la République de l’ordonnance de mise en vigueur du projet PAQUE.

Ce projet, financé à hauteur de 100 millions de dollars américains par le Partenariat mondial pour l’éducation, PME, vise entre autres la valorisation de la Profession enseignante à travers les instituts de formation de maîtrise et la création d’une cellule d’évaluation des acquis scolaires ainsi que s’assurer que les élèves ont la maitrise de l’écriture et de la lecture avant la fin de leur cycle primaire.

L’autre projet dont l’ordonnance a été signée, c’est le PEQPESU. Il reste le premier projet mené au niveau secondaire qui met un accent sur les apprentissages des sciences et des mathématiques. Il a aussi été financé par la Banque Mondial pour un montant de 200 millions de dollars américains. Le PEQPESU couvre aussi bien l’enseignement secondaire technique et professionnel que supérieur et universitaire.

Gaston Musemena Bongala a apprécié l’engagement de la banque Mondial et des autres partenaires techniques et financiers dans le redressement du secteur éducatif. Il a par cette occasion, plaidé auprès de ses interlocuteurs pour une intervention pertinente en vue de la reconstruction des infrastructures scolaires détruites principalement dans l’espace Kasaï. La remise en état des écoles détruites par les miliciens de Kamwena Nsampu sera inscrite dans le cadre des activités de retentions à l’école pour les élèves des régions du pays. Un soutien qui viendrait en appui aux efforts déjà déployés par le gouvernement de la République par son vaste projet de 1000 écoles.

Diego MFISIA et Aline AMISI

CAMPAGNE D’INSCRIPTION MASSIVE EN PREMIERE PRIMAIRE 2017/2018 L’ESPACE KASAI EN AVANT PLAN

 

Deux millions d’enfants âgés de 6 à 7ans en dehors de l’école en République Démocratique du Congo sont cibles depuis trois ans, de la campagne d’inscription massive en première année primaire, classe d’ouverture au du cycle primaire dans le système éducatif congolais. Objectif de cette campagne, faire du porte à porte des ménages, en vue d’y identifier les enfants de 6 à 7 ans non-inscrits pour les intégrés et les maintenir à l’école jusqu’à la fin du cycle primaire, sur l’ensemble du territoire nationale.

Face à la situation au Kasaï qui demeure préoccupante, la campagne d’inscription massive en première année primaire 2017-2018 connaitra, une attention particulière pour cette région du pays, qui affiche un tableau peu luisant, recommandation formulée pendant l’atelier de 3 jours à Kinshasa, du Tacks force nationale équipe chargé de coordonner la campagne en assurant le plaidoyer, la mobilisation sociale, la communication en vue de faire participer toutes les couches de la population ciblée aux efforts visant à inscrire les enfants de 6 à 7 ans à l’école et en vue de faire participer toutes les couches de la population ciblée aux efforts de récupération de ces enfants.

Le Directeur de la province éducationnelle EPSP Kasaï Central, loue l’abnégation du Ministre de l’EPSP, Gaston Musemena Bongala, qui n’aménage aucun effort pour renforcer l’éducation pour la paix dans ce coin du pays théâtre des affrontements barbares qui n’épargnent pas les élèves ni même les établissements scolaires.    

Le Kasaï Central compte à lui seul, pour le moment, plus de 150.000 enfants privés d’accès à l’école, 937 écoles attaquées par les forces négatives. D’où la nécessité la protection sociale des populations et en particulier des enfants en âge d’aller à l’école.

Aline AMISI

  

« Le SPACE occupe une place importante dans l’opérationnalisation des reformes pour booster le système éducatif congolais ». VALERE MUNSYA, SP au SPACE

«  Le SPACE occupe une place importante dans l’opérationnalisation des reformes pour booster le système éducatif congolais ».

VALERE MUNSYA, SP au SPACE

Le secrétariat permanent d’appui et de coordination du secteur de l’éducation SPACE est une cellule technique qui vient en appui aux différentes reformes amorcées par le gouvernement congolais dans l’amélioration du système éducatif. Dans un entretien avec une équipe du Service de Gestion de communication SGC, le mardi 11 juillet 2017, Valère MUNSYA, Secrétaire Permanent du SPACE, est revenu sur les différents changements qu’a connus cette structure qui est partie du CAT, au SPACE ainsi que des missions qui lui ont été assignées.

SGC/ Vous êtes secrétaire permanent du SPACE, parlez-nous de la mission du SPACE dans le secteur de l’Education.

V.M/ Merci, le SPACE est une cellule technique qui est née sous l’initiative du gouvernement. De ce fait, il vient appuyer les différentes réformes entamées par le gouvernement congolais dans l’amélioration du secteur de l’éducation.

Et comme vous le savez, ces actions sont reprises dans le plan d’action sectorielle de l’éducation. Le SPACE a entre autres pour missions : la planification, la programmation, le suivi et évaluation des reformes, la communication et la mobilisation des finances publiques liés à ce secteur .En bref cette cellule occupe une place importante dans l’opérationnalisation des reformes en vue de booster le système éducatif congolais.

SGC/Qu’en est-il des défis du SPACE depuis sa création jusqu’à ce jour ?

VM Je ne parlerai pas des défis mais plutôt des obstacles que le SPACE a surmonté. Et parmi ces obstacles on peut citer : une meilleure coordination des activités liées dans le secteur, la crédibilité acquise au niveau international, l’attention des partenaires, etc. Comme je l’ai souligné ci –haut le SPACE  est une cellule d’appui des actions menées par les ministères .Et il œuvre avec les 4 ministères évoluant dans le secteur de l’éducation : ESU, EPSP, ETP et les MINISA.

Le SPACE accompagne donc la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation. Il y’a aussi les défis liés  à la mobilisation des recettes, la volonté politique pour l’opérationnalisation des différentes reformes et enfin l’obtention et l’adhésion dans la réalisation de la promesse et engagement du gouvernement pris au niveau international. On peut également énumérer la résistance des concernés à adhérer aux différentes reformes.

SGC/ Comme organe technique, le space recours à une certaine expertise. Si oui, quels sont les experts qui vous accompagnent ?

V.M/ Le SPACE travaille avec des experts dans plusieurs domaines, à savoir : la programmation, la planification, le suivi et évaluation, finances publiques, la communication et ce selon les thématiques. Ces experts sont soit nationaux ou internationaux.

SGC/ Quels sont les projets réalisés par le Space ?

Le SPACE a coordonné plusieurs projets en partenariat avec les bailleurs des fonds.  Il faut aussi noter que le SPACE est un organe technique d’appui aux actions du gouvernement, étant donné que nous travaillons avec 4 ministères différents, 4 ministres qui détiennent chacun son tempérament. Je vous laisse imaginer la tâche ardue que nous avons pour concilier. En peu de temps, nous avons réussi à installer un bon système de communication entre nous. Je dois l’admettre que beaucoup reste à faire mais nous sommes convaincu qu’avec la volonté des uns et des autres, nous y arriverons.

SGC/ En conclusion, que pouvons-nous retenir du SPACE ?

V.M il faut souligner que jusque-là, le space n’a pas beaucoup des moyens financiers. C’est pourquoi nous sollicitons un financement de la part du gouvernement pour assurer l’efficacité du travail sur le terrain et pour le bon fonctionnement de notre structure. Même si la présence des partenaires est saluée, le gouvernement congolais doit également mettre la main dans la patte.

James IYOLO et Magalie MUSSA

PROJET 1000 ECOLES : UNE DELEGATION DE L’EPSP DANS LA TSHOPO POUR EVALUER LES BESOINS

Gaston Musemena Bongala a diligenté une mission d’experts dans le territoire d’Ubundu, en province de la Tshopo pour la collecte des données des écoles à reconstruire en urgence. Une démarche qui vise à améliorer les conditions scolaires des élèves congolais comme le veut la vision de la révolution de la modernité, vaste programme de reconstruction nationale.

23 écoles au total seront construites dans le cadre du projet de reconstruction et de réhabilitation des infrastructures scolaire PRRIS. Trois sous divisions seront servi en premier lieu, à raison de 10 écoles pour Ubundu 1 dans ville de Kisangani, 10 à ubundu 2 à 125 kilomètres de Kisangani, 2 à lowa, et le collège Maele où Gaston Musemena Bongala, ministre de l’EPSP a parfait son cursus scolaire.

Les écoles identifiées seront reconstruites suivant les normes de modernisme, les salles de classes équipées en mobiliers scolaires et les écoles en manuels scolaires.

Un geste qui ne laisse pas indifférent les bénéficiaires qui reconnaissent en Gaston Musemena Bongala, un père au soin de ses siens et remercie le chef de l’Etat Joseph KABILA KABANGE pour la confiance placée en leur fils, Gaston Musemena.

Après le Kasaï Oriental et la Tshopo, le projet de reconstruction et réhabilitation des infrastructures scolaires PRRIS pourra s’étendre sur toutes les zones victimes des conflits armés où les prospections se poursuivent.

Aline AMISI

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires