Kinshasa - RD Congo
Six ans après l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’éducation, nous jetons un regard sur les résultats obtenus
 
 

Journée nationale de l’enseignement

« Quel que soit le niveau de la formation, l’élève congolais aspire à un enseignement de qualité», Gaston MUSEMENA, Ministre de l’EPSP.

SEM Gaston MUSEMENA

La journée  nationale de l’enseignement, célébrée le 30 avril de chaque année a été une occasion de plus pour le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, Gaston MUSEMENA, de rappeler sa vision à la tête de ce ministère, très stratégique pour un Congo fort et prospère.  Car pour le ministre de l’EPSP, c’est  «sur le banc de l’école que  se construit le Congo de demain».

C’est  d’ailleurs  pour cette  raison, soutient le ministre de l’EPSP,  que le gouvernement congolais a décrété le quinquennat de l’excellence de l’enseignement. Le souci c’est  que «quel que soit le niveau de la formation, l’élève congolais aspire à l’enseignement de qualité», a souligné Gaston MUSEMENA.

Cet enseignement consiste à faire acquérir à l’apprenant les connaissances du savoir, les attitudes et le comportement du savoir-être, les capacités du savoir-faire et du savoir agir.

C’est seulement avec un enseignement de qualité que la RDC sera dotée des compétences dont elle a besoin pour  de sa reconstruction.
A l’occasion de cette journée nationale de l’enseignement  le ministre de l’EPSP a invité les opérateurs éducatifs congolais à bien jouer leur rôle  et a en même temps  rappelé  que «l’école doit être considérée comme une véritable bien de la communauté, à protéger et à préserver ».

Aux opérateurs pédagogiques, il leur a demande de faire preuve de qualités morales, des compétences scientifiques, techniques et professionnelles alors qu’aux parents, il leur demande  d’apporter leurs contributions à l’œuvre éducative en prenant conscience de leurs obligations et de leurs droits.

Vendredi 28 avril, certaines écoles du pays ont organisé des journées portes-ouvertes ou encore des journées culturelles en marge de la journée nationale de l’enseignement.

SEMAINE DE LA SCIENCE ET DES TECHOLOGIES, 4ème EDITION

logo SST 2017

Le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel et celui de la Recherche Scientifique et Technologique en collaboration avec l’asbl Investing in people et l’appui de l’Unesco ont organisé du 17 au 18 avril 2017, la 4ème édition de la semaine de la science et des technologies à l’institut de la Gombe, autour du thème : ‘’ la communication’’.

La 4ème édition de la semaine de la science et des technologies s’est clôturée sur une note de satisfaction. Plusieurs élèves venus de différentes écoles de Kinshasa, des scientifiques, des chercheurs et plusieurs autres anonymes ont visité les stands d’expositions érigés au sein de l’Institut de la Gombe.

En outre, plusieurs thèmes se rapportant à la communication ont été débattus durant les deux jours de la semaine de la science et des technologies. Pour la directrice de l’asbl Investing in people, Raïssa Malu, l’initiative vise à promouvoir l’amour des sciences, des technologies et des mathématiques dans la jeunesse. Le Ministre de l’EPSP, Gaston MUSEMENA, pour sa part, pense que la semaine de la science est une occasion de rappeler l’importance des mathématiques pour les jeunes. Il a, en plus, évoqué le projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et supérieur, PEQPESU en sigle, qui a été lancé l’année passée, sur financement de la banque mondiale. « Ce projet va certes améliorer l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques et des sciences dans l’enseignement secondaire. Près de deux millions et demi d’élèves vont ainsi bénéficier de nouveaux programmes en sciences et en mathématiques, 8600 enseignants du secondaire et des instituts supérieurs pédagogiques seront formés, et 18.000 kits scientifiques seront distribués aux écoles secondaire sur toute l’étendue de la RDC » a dit le ministre déjà à l’ouverture au public des portes du village des sciences. Selon lui,  l’apprentissage des sciences, des mathématiques et des technologies font partie des stratégies de son département.

Cette 4ème édition de la semaine de la science et des technologies a réuni près de 8.000 visiteurs. Durant les deux jours, ils ont participé à des conférences et ont aussi assisté à plusieurs expériences de chimie, physique, biologie et mathématiques démontrées par les élèves congolais des options scientifiques et techniques. Une manière de démontrer leur ingéniosité et savoir-faire.

Un motif de satisfaction pour le ministre de l’EPSP, Gaston Musemena, qui a remis des diplômes de mérite aux élèves de l’Institut de la Gombe pour leurs créativités démontrées pendant cette semaine de la science.

Papy BWABUY

EXAMEN D’ETAT : LA DIFFUSION DES RESULTATS ELARGIE À QUATRE OPÉRATEURS DE TÉLÉPHONIE MOBILE

pulication exetat 2015

Le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP), sous l’impulsion de son Excellence Gaston MUSEMENA BONGALA, vient d’ouvrir la diffusion des résultats de l’Examen à trois autres sociétés de téléphonie mobile en RDC après que Vodacom Congo ait accompagné, seul et avec succès, le Gouvernement de la République dans cette innovation. L’annonce a été faite le mardi 11 avril 2017 au cours d’une réunion qui a mis ensemble le Ministre de l’EPSP et les opérateurs concernés cet élargissement à savoir Airtel, Orange et Africel

A en croire le Ministre Gaston MUSEMENA, l’élargissement de la diffusion des résultats de l’EXETAT, à travers le service des messages courts, s’inscrit dans la droite ligne de l’amélioration des mécanismes de leur publication. Ceci permettra aux finalistes du secondaire, dans l’une des villes ou cités couvertes par les réseaux Vodacom Congo, Airtel, Arficell et Orange, d’obtenir leurs résultats en un temps record et ce, par le canal du réseau auquel ils sont abonnés. Cet élargissement améliorerait la fluidité dans diffusion des résultats et serait susceptible de réduire toute possibilité de saturation dûe à la forte demande adressée à un seul réseau lors de la publication des résultats de l’EXETAT. « L’implication de ces trois autres réseaux en plus de Vodacom Congo dans la publication des résultats contribuera, davantage et à n’en point douter, à l’amélioration de ce service au bénéfice de tous les enfants congolais », a-t-il fait savoir le Ministre de l’EPSP.

S’adressant aux opérateurs de téléphonie mobile, Son excellence Gaston MUSEMENA les a encouragé à soutenir Gouvernement de la République dans l’exécution de son programme qui place l’éducation au centre de son action et il a souligné que de nos jours l’amélioration de la qualité de l’éducation ne peut se concevoir sans l’apport des technologies de l’Information et de la Communication, dans lesquelles la téléphonie mobile joue un rôle de premier ordre. Selon le Ministre, soutenir l’amélioration de la qualité du système éducatif c’est accompagner la vision du Président de la République Joseph KABILA KABANGE, celle de faire de la République Démocratique du Congo un pool d’intelligence et de savoir-faire. « La libéralisation de ce service sera effective à l’édition de l’EXETAT en cours (2016-2017) », a-t-il annoncé.

Linda OLENGA KILOLO

RÉOUVERTURE OFFICIELLE DE L’INSITUT DE KISANGANI APRÈS 2 ANS D’ARRÊT DES TRAVAUX DE RÉHABILITATION

IMG 20170309 WA0008

L’Institut de Kisangani a réouvert officiellement ses portes ce mardi 7 mars 2017. C’est le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, Gaston MUSEMENA BONGALA, qui a remis les clés au gouverneur de la province de la Tshopo, Jean ILONGO TOKOLE.

Cela marque la reprise des enseignements dans cet établissement de renom après les travaux de réhabilitation effectués par la société chinoise SZTC. L’inauguration de l’Institut de Kisangani intervient après deux ans de suspension des travaux à la suite d’un litige entre l’entreprise chinoise et le gouvernorat de la province de la Tshopo. Un litige réglé grâce à l’intervention du ministre de l’EPSP. Un geste salué par le Gouverneur de la Tshopo qui a demandé au ministre Gaston MUSEMENA de poursuivre sur la même lancée pour améliorer la qualité des enseignements en RDC.

IMG 20170309 WA0007

La remise en état de l’Institut de Kisangani s’inscrit dans le cadre du Projet de Réhabilitation et de Reconstruction des Infrastructures Scolaires – PRRIS exécuté par le Bureau Central de Coordination – BCECO. Hormis l’Athénée de Kisangani, le ministre Gaston MUSEMENA a visité deux autres écoles réhabilitées par le PRRIS, un projet du gouvernement entièrement financé par le trésor public. Il s’agit des écoles primaires Dipo et Lokombe dans la commune de Mangobo.

IMG 20170309 WA0006

Sur les 37 écoles réhabilitées ou reconstruites dans la province de la Tshopo, 22 ont déjà été livrées aux bénéficaires.

Diego MFISIA, Charcom/Min. EPSP 

SEMAINE DE LA SCIENCE ET DES TECHNOLOGIES, IVè ÉDITION: PREMIERES STATISTIQUES DU CONCOURS “J’AIME LIRE !”

IMG 20170309 WA0003

Le 28 février dernier a marqué la clôture de la réception des oeuvres du concours “J’aime lire!”. Un concours organisé dans le cadre de la quatrième édition de la Semaine de la Science et des Technologies en RDC et qui constitue la particularité centrale de cette édition qui a pour thème général: “la communication”.

À ce jour, l’organisation du concours dont question a enregistré 108 candidatures en provenance de tous les coins de la République démocratique du Congo: le Nord, le Sud, l’Est, l’Ouest et même le Centre. La participation au concours “J’aime Lire!” reste tout de même marquée par une forte participation masculine: 56% des garçons contre 44% des filles.

Il s’observe que la majorité des candidats ont opté pour un Essai, soit 88%. Et une minorité a présenté un projet de Bande dessinée, soit 12%.

Le plus jeune candidat est âgé de 10 ans et le plus âgé, 24 ans. L’originalité des titres et des thèmes traités par les candidats est simplement “impressionnant”, à en croire le comité organisateur.  L’effort fourni par les auteurs pour susciter le goût des sciences et des technologies dans leurs histoires ne laisse nullement indifférent.

En attendant la tenue de la 4è édition de la Semaine de la Science et des Technologies les 16,17 et 18 avril 2017 à l’Institut de la Gombe, le comité organisateur reste disposé à recevoir un appui de toute personne physique ou morale qui souhaiterait soutenir ces jeunes auteurs/talents en proposant des lots pour les gagnants et/ou en sponsorisant l’édition du livret du concours qui reprendra les meilleures oeuvres.

La Semaine de la Science et de Technologies est organisé par le ministère de l’EPSP, en partenariat avec l’asbl Investing in People (www.iip-training.com). Cet événement est finalisé pour développer auprès des jeunes et du grand public une culture scientifique et technologique, d’une part; et de l’autre, promouvoir les savoirs et savoir-faire dans ces domaines et à susciter des vocations.

Patrick GIBANGO FOTTO

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires