Kinshasa - RD Congo
De nos jours, les Technologies de l’Information et de la Communication, dont l’Internet, demeurent de façon déterminante un outil indispensable dans la gestion et la conduite des affaires.  Lire la suite
 
 

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE D’INTERNALISATION DE LA STRATÉGIE NATIONALE DE SCOLARISATION DES FILLES DANS LA PROVINCE DU KASAI-CENTRAL

snsf1

La campagne d’appropriation de la Stratégie nationale de scolarisation des filles - SNSF a été lancée ce 18 janvier dernier dans la province du KasaÏ-Central. Un atelier est organisé durant trois jours pour parvenir à l’élaboration, avec le concours des différents acteurs locaux et provinciaux du secteur de l’éducation, d’un Plan d’actions provincial biennal comprenant des activités à mener pour appuyer la scolarisation des filles dans cette province. À l’issue de ces assises, le Gouvernement provincial lancera officiellement la campagne de scolarisation des filles dans la province du KasaÏ-Central.

Le ministre de la Justice, Jean-Claude MUPOMPA NGALAMULUME, représentant du Gouverneur de province, a procédé au lancement de l’atelier d’internalisation de la Stratégie nationale de Scolarisation des filles. Il a souligné l’importance de la scolarisation des filles. “Nous devons être unanimes pour reconnaître que l’éducation de la jeune fille permet à la femme d’avoir les mêmes chances de réussite dans la vie que les hommes pour leur autonomisation, la promotion de leurs droits”, a-t-il fait savoir. “La stratégie nationale de scolarisation des filles est un outil précieux pour palier le faible taux de la scolarisation des filles”, a-t-il renchérit.

Le Directeur provincial de l’EPSP, Simon ZONO INGA LEYA, a souligné le faible indice de parité de la province du KasaÏ-Central, l’une des provinces où les filles sont les moins scolarisées. “L’indice de parité dans notre province gravite respectivement autour de 0,98, 0,86 et de 0,51 pour l’enseignement maternel, primaire et secondaire”.

snsf2

Plusieurs pesanteurs liées tant à l’offre qu’à la demande des services éducatifs entravent la scolarisation des filles en RDC notamment les violences basées sur le genre, les conflits et les catastrophes naturelles, les repartitions traditionnelles des rôles et tâches domestiques, mariages et grossesses précoces, l’ignorance des parents.

Les différents exposés de l’atelier d’appropriation portent sur la vulgarisation de la Stratégie nationale de scolarisation des filles, la Feuille de route, le Plan de communication et la Loi portant protection de l’enfant. Des femmes leaders sont également associées à cette initiative pour un partage d’expérience.

Cette activité est organisé dans les provinces qui constituent la zone d’intervention du Projet de Soutien à l’Éducation de Base – PROSEB : KasaÏ, KasaÏ-Central, Equateur, Mongala, Nord-Ubangi, Sud Ubangi et Tshuapa.

Patrick GIBANGO FOTTO

REMISE DES CERTIFICATS DE FORMATION A L’UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES DE BASE POUR LES DIRECTIONS STRATEGIQUES DU MINISTERE

Remise brevet1

Durant 16 jours, soit du 16 décembre 2016 au 3 janvier 2017, les agents et cadres des directions stratégiques du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel impliquées dans la gestion des projets PROSEB et PEQPESU, ont été initié à l’utilisation des outils informatiques de base.

Cette formation avait plusieurs modules dont notamment, le Windows avec l’initiation à l’informatique, le Word, l’Excel, le PowerPoint ; le Outlook ; la manipulation d’Android et divers applications ; et l’initiation à Internet. Elle a permis à certains d’actualiser leurs connaissances alors que pour d’autres c’était une découverte spéciale pour améliorer leur performance au travail.

Dieudonné LUFUNISABO, Secrétaire Général à l’EPSP a représenté Son Excellence Gaston MUSEMENA à cette cérémonie de remise des certificats aux participants. Il a remercié le Chef de l’Etat pour sa vision clairvoyante de l’éducation en RDC et salué le leadership du Ministre de tutelle pour avoir inscrit son action dans la logique de la consolidation des acquis et le développement du système éducatif congolais.

46 participants ont prit part a cette formation organisée à une période particulière des fêtes de fin d’année et d’agitations politiques dans le pays. Cependant, il a été constaté une assiduité et un grand intérêt manifesté par ces cadres de l’administration du Ministère.

Remise brevet2

Antoinette NTUMBA de la Direction des matériels didactiques et programmes scolaires par exemple, 67 ans révolu dont 43 ans de service, dit avoir beaucoup apprit : « je ne savais rien du tout avant en informatique. Je voyais les jeunes utilisés ça au bureau mais, grâce à la formation, j’ai pu être en contact direct avec l’ordinateur ». Cette chercheuse du Centre de Recherche pour la Diffusion d’Information Pédagogique au sein de la DIPROMAD, affirme avoir appris à allumer et à manier la machine seulement à travers les modules cités ci-haut.

Par contre, Fabrice MANSIALA, Assistant chargé du suivi budgétaire au Secrétariat Permanent d’Appui et de Coordination dans le secteur de l’Education, SPACE, plus jeune, évoque l’actualisation des connaissances car, il utilisait l’ordinateur dans le travail sans en disposé des connaissances théoriques. Un usage par essai et erreur en tâtonnant et dont la formation a permis de gagner du temps parce que devenu plus rapide en informatique suite à la pertinence des informations acquises.

Ainsi, le cabinet CEDA (Centre d’études et développement en Afrique) a reçu des félicitations de l’Assistante Exécutive du Proseb, Wali BELADE qui a opté pour garder la même structure pour la formation à l’intérieur du pays.

James IYOLO

GASTON MUSEMENA, NOUVEAU MINISTRE DE L’EPSP, RENCONTRE SES COLLABORATEURS

Rencontre SEM1

Le nouveau Ministre de l’EPSP, Gaston MUSEMENA, a commencé sa journée de lundi 26 décembre 2016 avec un agenda chargé. La première journée de travail du nouveau locataire des bâtiments du Ministère de l’EPSP, a été consacrée à la prise de contact avec, tour à tour, les membres du cabinet de son prédécesseur, l’administration du Ministre conduite par le Secrétaire Général à l’EPSP, LUFUNISABO BUNDOKI accompagné de tous les Directeurs chefs des services, l’Inspecteur Général qui quant à lui, s’est fait accompagner de tous les Inspecteurs Généraux Adjoints. Dans l’intervalle d’une réunion à une autre, Son Excellence Gaston MUSEMENA a visité les différents bureaux du cabinet du Ministre.

Le nouveau Ministre a annoncé à ceux qui deviennent ses collaborateurs son esprit d’ouverture et sa volonté à préserver les acquis c’est-à-dire tous les résultats positifs obtenus grâce au travail de fourmi abattu par son prédécesseur avec l’apport substantiel de toute l’administration du Ministère.

Rencontre SEM2

Prenant la parole, le Secrétaire Général à l’EPSP a présenté au nouveau Ministre quelques informations importantes relatives au fonctionnement du Ministère. Ce dernier est revenu, dans son exposé, sur les points suivants :

  1. Les missions dévolues au Ministère de l’EPSP ;
  2. La mise en œuvre du processus de décentralisation de l’administration ;
  3. Les actions menées pour matérialiser la décentralisation ;
  4. Les informations utiles concernant l’agrément des écoles et la gestion du personnel ;
  5. Et enfin les actions en perspectives

Les différentes réunions se sont clôturées par des poignées de mains entre les cadres de l’EPSP et le nouveau Ministre qui a promis de les rencontrer une fois de plus, dans les tous prochains jours, pour procéder à l’état des lieux de chaque Direction et Service du Ministère.

James IYOLO

MAKER MWANGU CEDE LE BATON DE COMMANDEMENT A GASTON MUSEMENA AU MINISTERE DE L’EPSP

Remise reprise1

La remise et reprise entre les deux personnalités a eu lieu ce vendredi 23 décembre 2016, dans la salle des réunions du Ministère. Le Ministre sortant Son Excellence Maker MWANGU a félicité son successeur pour son élévation par le Chef de l’Etat à la tête du Ministère ayant en charge l’éducation de base. « Je suis content après avoir tourné la page, de savoir que celui qui se charge de continuer à écrire les pages suivantes de l’histoire de ce Ministère est un ami », a déclaré, le Ministre sortant qui affirmait que le choix porté sur le nouveau Ministre, Son Excellence Gaston Musemena, le rassure en ce que la vision du Président de la République en matière de l’éducative poursuivra son processus de matérialisation sous son leadership.

Maker MWANGU a fait l’état des lieux du Ministère de l’EPS-INC tout en invitant les cadre et agents du ministère à offrir toute leur collaboration au nouveau ministre autant qu’ils l’ont fait avec lui. « Ce ministère est un grand ministère, il compte à ce jour 18 000 000 d’élèves qui vont à l’école. Ils n’y vont pas pour se distraire mais pour apprendre. Et pour ce, nous avons lancé le quinquennat de la qualité avec un accent particulier sur la formation de l’enseignant.

Maker MWANGU a invité son successeur à privilégier la coopération avec les Partenaires Techniques et Financiers, car leur apport est d’une grande importance pour réaliser efficacement les missions assignées à l’EPSP.

Pour sa part, Son Excellence Gaston MUSEMENA, Ministre entrant a remercié le Chef de l’Etat pour sa nomination au Gouvernement. Il a noté la lourde mission qui l’attend. Car, il remplace un ministre qui a convaincu et rassuré non seulement le peuple mais aussi et surtout le Chef de l’Etat par son travail, raison de son maintien pendant plusieurs années à la tête de ce Ministère, a – t- il souligné.

Pour lui, l’éducation est le secteur clé du social d’un pays. Il compte œuvrer pour la préservation des acquis de son prédécesseur, du changement des mentalités et pour apprendre aux enfants congolais le respect du bien public et privé à partir de l’éducation de base.

« Vous resterez mon tout premier conseiller, et je n’hésiterais à aucun moment de recourir à vous pour des conseils, votre bonne volonté et votre expertise pour résoudre différents problèmes qui peuvent surgir au Ministère, a promis le Ministre Gaston Musemena à son prédécesseur.

Remise reprise2

Une autre cérémonie de remise et reprise, c’est celle qui a eu lieu entre ce même vendredi dans la salle des réunions du Ministère de l’EPSP, entre le Ministre sortant de l’EPS-INC et Son Excellence Magguy KIALA qui prend la tête du Ministère de la Jeunesse et de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté.

Il faut noter que ceci fait suite à l’ordonnance n°16/100 du 19 décembre 2016, portant nomination des vices premiers ministres, des ministres d’état, des ministres, d’un ministre délégué et des vices ministres.

Cette cérémonie a connu les étapes ci-après : la signature du procès verbal de la remise et reprise, l’échange des signataires, la lecture du procès-verbal et les mots des leurs Excellences.

Co-rédaction de James IYOLO et Linda OLENGA

CONCOURS NATIONAL "J'aime lire!"

Aff SST Concours2016

Raïssa MALU : « Le nouveau concours national « J’aime lire ! » a pour objectif de promouvoir la lecture et l’écriture tout en développant le goût des sciences et des technologies. C’est une première dans notre pays »

Le ministère de l’enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté en partenariat avec l’Asbl Investing In People lance, ce jeudi 1er décembre, le Concours national «J’aime lire ! », une innovation pour la 4è édition de la Semaine de la Science et des Technologies (SST) en gestation. Cette 4è édition est placée sous le thème général de la « Communication ». Elle sera organisée les 16,17 et 18 avril 2017 à l’institut de la Gombe de Kinshasa. La SST de la RDC est destinée à développer auprès des jeunes et du grand public une culture scientifique et technologique, à promouvoir les savoirs et savoirs faire dans ces domaines et à susciter des vocations. Elle est devenue un évènement incontournable du Calendrier scolaire à Kinshasa. En trois éditions, le nombre de visiteurs est passé de 2500 à 8000.

Propos recueillis par Linda OLENGA KILOLO

 

La 3ème édition a innové avec le Concours national des posters scientifiques. Quelle sera la particularité de la 4ème édition de la Semaine de la Science et des Technologies ?

Pour la 4e édition, le nouveau concours national « J’aime lire ! » a pour objectif de promouvoir la lecture et l’écriture tout en développant le goût des sciences et des technologies. C’est une première dans notre pays. Chaque participant (jeunes congolais de moins de 25 ans régulièrement inscrits dans un établissement primaire, secondaire ou supérieur en RDC) devra produire une œuvre littéraire (création originale) de vulgarisation scientifique ou de science-fiction. Il pourra s’agir soit d’un roman/essai, soit d’une bande dessinée. Le Village des Sciences sera agencé différemment pour créer un « monde des sciences ». Et pour ce qui concerne les animations scientifiques, nous mettons l’accent cette année sur les technologies. C’est la raison pour laquelle le nouveau thème est la « Communication ».

Qu'est-ce-qui sous-tend le choix porté sur le thème "Communication" pour cette édition d’avril 2017 ?

Nous voulons, cette année, mettre l’accent sur les technologies et sur la vulgarisation scientifique. C’est pour cela que nous avons choisi « la communication ». Nous visons la capacité à transmettre, mais aussi tous les outils et dispositifs qui nous permettent de transmettre.

Dans quelle mesure pensez-vous que la communication peut-elle venir à la rescousse de la science et des technologies pour apporter des réponses aux problèmes de la société ?

D’une part, les sciences ne peuvent pas jouer leur rôle dans le développement de notre pays si elles ne communiquent pas sur leurs travaux, recherches et produits. D’autre part, aujourd’hui, le monde est devenu un village grâce aux télécommunications et aux technologies de l’information et de la communication. Elles ont complétement remodelé notre façon de travailler, d’interagir, notre perception du temps et de l’espace. Nous congolais ne pouvons plus rester au stade de consommateur de ces technologies. En apprenant à connaître comment elles fonctionnent, nous nous donnons les moyens de les maitriser et de les faire évoluer pour qu’elles servent nos intérêts.

Quels publics et quels partenaires constituent votre cible?

Comme publics, les élèves et professeurs du primaire et du secondaire, les étudiants, les chercheurs, et les entreprises, car elles pourraient être très intéressées par les produits et services qui seront exposés au Village des Sciences. Comme partenaires, nous visons les sociétés de télécommunications évidemment, les géants de la technologie comme Samsung, les géants d’Internet comme Google, les institutions spécialisées dans les neurosciences pour mieux connaître notre cerveau, notre meilleur émetteur/récepteur.

www.eduquepsp.cd

www.semainedelasciencerdc.org

www.facebook.com/semainedelasciencerdc

info@iip-­training.com                   

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires