Kinshasa - RD Congo
De nos jours, les Technologies de l’Information et de la Communication, dont l’Internet, demeurent de façon déterminante un outil indispensable dans la gestion et la conduite des affaires.  Lire la suite
 
 

PROJET D’APPUI AU REDRESSEMENT DU SECTEUR DE L’EDUCATION « PARSE »

  • Contexte

Ayant compris que l’éducation reste le pilier  de développement dans tous les domaines de la vie nationale de tout pays, le Gouvernement de la République démocratique du Congo en a fait sien et s’est résolument engagé dans la voie de la reconstruction de ce secteur avec le concours des Partenaires Techniques et Financiers (PTF). Pour cela, il a sollicité et obtenu de la Banque Mondiale un financement pour soutenir ce secteur à travers le Projet d’Appui au Redressement du Secteur de l’Education, PARSE en sigle.

Ce projet tombe à point nommé, vu le contexte actuel dans lequel se trouve l’enseignement national. Ce dernier est caractérisé notamment par le faible niveau de financement qui lui est réservé dans le budget de l’Etat. Ces modestes allocations budgétaires, dont environ 90 % sont consacrés aux rémunérations, ne permettent pas au secteur de faire face aux nombreux défis à relever.

Il convient de rappeler que la Constitution du pays, en son article 43, consacre la gratuité de l’enseignement primaire et que la République démocratique du Congo a souscrit aux objectifs de l’Education Pour Tous (EPT) et aux objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dont la scolarisation universelle d’ici 2015.

A ce jour, le taux de scolarisation au primaire est estimé à 84,3 %. Et la prise en charge des frais scolaires par les parents d’élèves constitue un obstacle majeur à l’atteinte de cet objectif qui exige beaucoup de ressources financières, matérielles et humaines. L’indice de parité est de 0,85 %. Le taux d’achèvement au primaire est estimé à 49,4 %.

  • Objectifs


Les objectifs spécifiques du PARSE sont les suivants :

  • Fournir au pays une assistance afin d’éviter toute détérioration ultérieure de la fourniture des services essentiels dans le domaine de l’enseignement primaire.
  • Préparer le terrain pour le développement et le financement durables du secteur afin de faciliter la coordination des donateurs et la transition future vers un programme couvrant l’ensemble du système éducatif.

A cet effet, ces objectifs ainsi définis s’articulent essentiellement autour de quatre composantes.

  • Composantes du projet

Afin d’atteindre ses objectifs, le projet possède un budget de 150 millions de dollars américains pour ses quatre composantes dont :

Composante 1 : Faciliter l’accès et favoriser l’égalité des chances à l’école primaire. (104,52 millions USD)
Composante 2 : Améliorer la qualité de l’enseignement primaire. (28,76 millions USD)
Composante 3 : Renforcer des capacités institutionnelles et financière du secteur de l’éducation. (5,06 millions USD)
Composante 4 : Coordination et gestion du projet. (11,17 millions USD)

  • Activités

Les composantes du projet PARSE couvrent les activités qui s’inscrivent en grande partie dans la logique d’alléger la charge des parents pour permettre à beaucoup d’enfants d’avoir accès à l’éducation de base de qualité ; d’où l’accent mis sur le niveau primaire auquel est consacré plus de trois quart du budget et de jeter les bases pour un développement durable du secteur.

Composante 1

Faciliter l’accès et favoriser l’égalité des chances à l’école primaire

  • Réhabiliter les écoles primaires (environ 1570 salles de classe équivalent à peu près à 260 écoles) et développer une stratégie nationale durable pour la constitution et la réhabilitation des bâtiments scolaires de qualité à moindre coût avec la participation communautaire.
  • Renforcer les capacités des agents de la direction des infrastructures scolaires du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel et du personnel des autorités provinciales de l’éducation et du personnel des écoles dans les domaines suivants : planification stratégique, techniques de constructions (ou réhabilitation) à moindre coût.
  • Réhabiliter les installations de l’UPN (auditoires, laboratoires, installations sanitaires et bureaux) et fournir les équipements, les mobiliers et matériels pédagogiques (notamment pupitre et matériel de labo).
  • Contribuer au financement du coût du secteur primaire afin de soutenir le gouvernement dans sa politique (i) de suppression progressive de la contribution financière des parents au système éducatif (frais de fonctionnement au primaire) ; et (ii) d’incorporer 30.000 enseignants (du primaire) dans le système de rémunération de l’enseignement public.
  • Renforcer les garde-fous indispensables pour plus d’efficacité et de transparence dans le système de paie des enseignants par un renforcement des capacités du SECOPE.
  • Impliquer la société civile (comité des parents, syndicats des enseignants, …) dans la vulgarisation et le suivi sur terrain de toute intervention ayant pour objet l’allégement de la charge des parents dans la scolarisation des enfants (payement des salaires des enseignants et des frais de fonctionnement aux écoles).

Composante 2

Améliorer la qualité de l’enseignement primaire

  • Acquérir et fournir environs 14 millions de manuels scolaires de français et de mathématiques pour les classes de 1ère et 2ème année primaire dans toutes les écoles primaires (publiques et privées agréées) de la RDC à mettre gratuitement à la disposition des élèves.
  • Renforcer les capacités des formateurs à l’utilisation et conservation des manuels.
  • Améliorer la capacité d’évaluation des performances des enseignants et des élèves.

Composante 3

Renforcement des capacités institutionnelles et financières du secteur de l’éducation

  • Fournir des conseils techniques pour soutenir les réformes dans le domaine de la formation des enseignants (formation initiale et continue).
  • Actualiser le cadre légal et réglementaire du système éducatif (loi-cadre).
  • Elaborer une stratégie du secteur de l’éducation.
  • Elaborer une stratégie de financement du secteur à moyen terme.
  • Elaborer la politique sous sectorielle de l’éducation non formelle.

Composante 4

Coordination et gestion du projet

  • Cette composante concerne l’Unité de coordination et de gestion du Projet qui est chargée de la mise en œuvre du projet.
  • Organe du projet

A. Comité interministériel de pilotage

Le comité interministériel de pilotage comprend les ministères suivants :

  • Enseignements Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP)
  • Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU)
  • Affaires Sociales, Actions Humaines et Solidarité Nationale (ASAHSN)
  • Finance
  • Budget

Le rôle du comité interministériel de pilotage est d’assurer la supervision globale de la mise en oeuvre du projet.

B. L’Unité de coordination et de Gestion du Projet (UCGP)

L’UCGP a pour rôle de :

  • Coordonner et superviser l’ensemble des activités techniques impliquées pour la réussite du projet
  • Assurer la liaison entre les Ministères et la Banque Mondiale.

Activités

Les activités prévues dans le projet s’inscrivent en grande partie dans la logique (i) d’alléger la charge des parents pour permettre à beaucoup d’enfants d’avoir accès à l’éducation de base de qualité, d’où l’accent mis sur le niveau primaire auquel est consacré plus de trois quart du budget et (ii) de jeter les jalons pour un développement durable du secteur.

C’est cela qui fait la spécificité du PARSE en tant que projet sectoriel qui prend en compte les particularités du système éducatif globalement. L’expérience vécue dans d’autres pays post-conflits a démontré que dans le cadre d’un programme multisectoriel, toute intervention dans le domaine de l’éducation ne conduit pas nécessairement aux résultats attendus pour la simple raison que l’accent est souvent mis sur la réhabilitation des infrastructures que sur le système éducatif dans son ensemble.

Comme son nom l’indique et au regard des objectifs qui lui sont assignés, le PARSE a des défis de taille à relever au vu du contexte socio-économique du pays. En effet, dans le contexte d’un pays post-conflit comme la République démocratique du Congo, plusieurs obstacles entravent la bonne exécution du projet. Il s’agit notamment de la faiblesse des capacités institutionnelles dans le domaine fiduciaire (gestion financière et passation des marchés) et de suivi-évaluation, de faibles capacités technique financière des entreprises locales, de la détérioration des infrastructures de transport et de communication.

Mais malgré toutes les difficultés rencontrées, avec l’implication et l’appui apportés aux Ministères techniques concernés, des avancées ont été enregistrés en fin 2009 dans l’exécution de certaines activités prévues. Il s’agit notamment du démarrage des activités relatives au volet génie civil (réhabilitation des écoles primaires et de l’UPN), de l’acquisition des manuels scolaires de français et de mathématiques destinés aux élèves de 1ère et 2ème années primaires, de l’élaboration du projet de la Loi-cadre de l’enseignement national, de l’amorce de l’élaboration de la stratégie sectorielle à travers la mise en place de différentes commissions techniques sous-sectorielles.

Le présent rapport présente ainsi les grandes lignes des réalisations du projet au cours des deux premières années. Au regard des analyses faites et des leçons tirées, l’optimisme est permis quant à la contribution du PARSE au redressement du secteur de l’éducation en République démocratique du Congo.

Ces réalisations au crédit du PARSE ont été menées au cours de deux premières années après son entrée en vigueur soit les années 2008 et 2009.  Ainsi, l’optimisme peut être de mise quant à sa contribution au redressement du secteur de l’éducation en RDC et particulièrement de celui du sous-secteur de l’EPSP.

DERNIÈRES ACTUALITÉS
Stratégie de l’EPSP
Stratégie de l’EPSP

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et…

More...
Annuaires statistiques Plan intérimaire de l’Education
Plan intérimaire de l’Education

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a adopté, en mars 2010, le Document de Stratégie de développement de…

More...
Guide et procédure de gestion Référentiels Enseignement Tech.
Référentiels Enseignement Tech.

Domaine de formation : Construction, Coupe-couture, Electricité, Electronique, Esthétique, Froid, Mécanique, Ménuiserie, Plomberie, Secrétariat

More...
Guide de constructions scolaires à moindre coût
Guide de constructions scolaires à moindre coût

Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité à moindre coût avec implication des communautés locales

More...
Secope
Secope

ACCUEIL - SECOPE CENTRAL  

More...
Accès aux provinces
Accès aux provinces

Accès aux provinces

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
Nos Partenaires